Du matériel médical offert au-delà des frontières

Magazine 841 - Septembre 2023

Le Rotary constitue, lors de très nombreuses actions, une vaste chaîne de solidarité internationale. Les compétences, la volonté et les relations de chacun sont réunies pour offrir du matériel de santé à des pays qui en manquent cruellement. Il s’agit d’actions souvent pérennes, mais aussi de réponses à des situations de guerre ou de catastrophe subite. TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Image Du matériel médical offert au-delà des frontières

Sur le long terme, le don de matériel médical s’accompagne de formation du personnel local. La finalité est que les outils remis soient utilisés efficacement et que chaque pays accède à une certaine autonomie sanitaire. L’exemple français qui illustre le mieux cette stratégie est la fourniture de matériels d’optique.

 

Opticiens lunetiers sans Frontières (OLSF)

OLSF est une association d’essence rotarienne, fondée par l’ancien gouverneur du district 1700, Christian Soubira. Administrée par une équipe essentiellement composée de Rotariens de France, OLSF collecte verres et montures, ainsi que du matériel d’optique, destinés essentiellement à des pays en voie de développement. Thierry Caut, actuel gouverneur du district 1760, est également vice-président de cette association. Il précise « qu’au-delà des collectes de lunettes auprès de professionnels et de particuliers, OLSF obtient aussi du matériel pour monter les verres grâce à plusieurs de nos membres qui appartiennent à différentes centrales d’achat. » Ce matériel est en partie constitué de meules qui permettent de tailler les verres à la forme des lunettes. «  L’une des vocations d’OLSF est de former dans des pays tels que le Bénin,  le Cameroun, le Maroc, Haïti ou Madagascar du personnel dans les centre d’optique que nous avons ouverts » explique Thierry Caut. En effet, les lunettes ne sont pas données, mais remises contre une modique participation financière, ce qui souligne la qualité de l’objet, évite le gaspillage,  apporte de la dignité aux bénéficiaires et limite le risque de revente sur des marchés parallèles. Le transport du matériel à l’étranger représente une forte dépense, d’où certains partenariats avec des manifestations comme des raids en véhicules au Maghreb, où les  rallyes d’Aviation sans frontières qui assurent un acheminement gracieux. Des accords avec le Lions club qui envoie lui-aussi régulièrement des containeurs dans les mêmes pays permettent aussi de réduire les frais d’expédition.

En plus de ces apports réguliers de matériels existent des actions entreprises dans le cadre de l’urgence, liée à l’actualité internationale.

 

Des réponses à des situations de guerre…

La guerre en Ukraine a entraîné nombre d’actions de collectes et d’envois de matériel médical. Des actions parfois coordonnées par des Comités interpays, tel le CIP France-Ukraine qui a établi des listes de besoins fournis par des hôpitaux ukrainiens. Des unions de Rotary clubs se sont parfois formés, à l’instar de ceux de Nîmes qui ont assuré une vingtaine de convois routiers, contenant à plusieurs reprises du matériel donné par le CHU de la ville.

Les Rotary clubs font preuve d’imagination afin d’offrir et d’acheminer à moindre coût du matériel de santé. C’est le cas du Rotary club Nancy Héré dont les membres collectent du matériel médical de seconde main ainsi que des médicaments convoyés vers la ville ukrainienne de Khoust, située à 8km de la frontière roumaine. L’expédition est assurée par une association dont le secrétaire général est Rotarien, qui utilise des camions d’exportateurs de bois ukrainiens revenant de scieries vosgiennes non pas à vide, mais chargés de lits médicalisés, fauteuils roulants électriques, lève-malades.  

 

L’imagination est toute aussi vive au Rotary club Valence qui fournit une ambulance à l’hôpital de Novovolynsk, à l’ouest de l’Ukraine. Un véhicule est trouvé à Lyon, et un devis est demandé à un Rotaractien qui travaille dans une entreprise de transport. Ce jeune lance l’idée d’acheminer le véhicule par le réseau Rotary. Tout le nécessaire administratif pour le passage en douane et l’assurance est réalisé par un Rotarien. Le Rotary club Valence ayant comme club contact Weilheim en Allemagne, celui-ci est prévenu de cette action et propose d’associer deux amis membres du Rotary club Prague City. Grâce à l’appui du Comité interpays (CIP) France-Pologne , les Rotariens de Zamo?? entrent dans le jeu. La chaîne se poursuit avec deux membres du Rotary club passeport Unité Ukraine de Lviv, avec le soutien du CIP France-Ukraine.
L’ambulance roule sur plus de 2 200 km, avec un relais de plusieurs équipes : française, allemande, tchèque, polonaise et ukrainienne. L’ambulance arrive en Ukraine au bout de quatre jours, le tout dans une parfaite cohésion et coordination tout le long du parcours.

 

… ou à des catastrophes

L’explosion du port de Beyrouth en 2020 a détruit ou endommagé plusieurs hôpitaux, dont celui de la Quarantaine. Son service pédiatrique a été doté de matériels médicaux qui remplacent ceux détruits, grâce à l’intervention du Rotary club Toulon Levant Liberté. S’appuyant sur la Fondation Rotary dans le cadre d’une subvention mondiale, ce club varois s’est associé avec le Rotary club Beyrouth Centre pour remettre lits électriques, laryngoscopes vidéo et pompes-seringues indispensables au bon fonctionnement de cette unité médicale.

 

Le Rotary club Paris entreprend pour sa part le projet « cure container » en collaboration avec les Rotary clubs Denver et Chicago. Ce projet consiste à récupérer des instruments médicaux non utilisés et les envoyer à trois hôpitaux libanais en contact avec le Rotary club Beyrouth.

 

Ces exemples montrent qu’avec peu de moyens financiers, mais avec beaucoup d’organisation et de coordination entre Rotary clubs de différents pays, des dons de matériels  de santé sont possibles. La diversité des professions facilite également ces actions qui nécessitent des compétences techniques, médicales, logistiques et douanières. Le profil du Rotary, présent dans presque tous les pays du monde,  répond très bien à ces multiples exigences.

 

Dans la même rubrique

Image AU ROTARY, ON NE SE SERRE PLUS LA MAIN, MAIS ON SE SERRE LES COUDES

17/03/2020 - Rotary Mag 800 - Avril 2020

AU ROTARY, ON NE SE SERRE PLUS LA MAIN, MAIS ON SE SERRE LES COUDES

TEXTE DE FRANÇOISE DURAND   Depuis quelques jours, les Rotary clubs ne se réunissent plus. Dans le monde…

Lire
Image L’UNITÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE : DES NON ROTARIENS AGISSENT AVEC DES ROTARIENS

01/02/2024 - Magazine 846 - Février 2024

L’UNITÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE : DES NON ROTARIENS AGISSENT AVEC DES ROTARIENS

Apporter des solutions sur le long terme à des collectivités dans les sept axes d’action prioritaire du Rotary…

Lire

Rechercher un club

la boutique s'abonner