UNE GRANDE MATERNITÉ RÉNOVÉE AU BURUNDI

- Magazine 850 - Juin 2024

Une importante mobilisation de Rotary clubs du Burundi, appuyés par l’ensemble des Rotaractiens du pays et de Rotariens d’ailleurs, se concrétise par la réhabilitation d’une maternité de Bujumbura. Une union internationale qui bénéficie du soutien de la Fondation Rotary dans le cadre d’une subvention mondiale.

Image UNE GRANDE MATERNITÉ RÉNOVÉE AU BURUNDI

Début 2021, quatre amis, Micheal Bogere, Tanguy Ntibashirwa, Cynthia Kimana et Steeve Baranyitondeye, respectivement présidents élus des Rotary clubs Bujumbura Great Lakes, Bujumbura Umuco, Bujumbura Inyange et Bujumbura Intore se réunissent. Ils souhaitent renforcer leur collectivité et accroître la visibilité du Rotary. Mais leurs clubs sont jeunes : le plus ancien n'a que huit ans d’existence et le plus jeune quelques mois. Afin d'accroître leur impact, ils s'associent dans une action répondant à l'une des sept causes prioritaires du Rotary.

Cynthia Kimana, la seule femme de l'équipe, propose que leur projet commun porte sur les soins de santé maternelle et infantile. Ces soins sont d'une importance capitale pour le Burundi, petit pays enclavé et l'un des plus pauvres au monde. Bordé par le Rwanda au nord et la Tanzanie à l'est, le Burundi est l'un des pays les plus densément peuplés au monde (430 habitants par km2). C'est aussi l'un des pays avec la plus jeune démographie : l'âge moyen est de 16 ans et 65% des Burundais ont 25 ans ou moins. Cette jeunesse est due à un taux de natalité de près de 5 enfants par femme. Le taux de mortalité maternelle est également élevé, avec 334 décès pour 100 000 naissances (près du double de celui du Rwanda voisin), tout comme le taux de mortalité néonatale, avec 23 décès pour 1 000 naissances.

 

Un hôpital important, mais délabré

En tant que chefs de projet, Micheal Bogere et Tanguy Ntibashirwa prennent contact avec le l'hôpital Prince Régent Charles (HPRC) dans le centre de Bujumbura. Ouvert en 1949, l'HPRC est un hôpital public qui prodigue des services médicaux gratuits à ses patients, dont la plupart vivent dans un rayon de 150 km. Malgré son importance, l’hôpital a été peu rénové depuis 75 ans. Sa maternité, en particulier, est délabrée. Des réparations sont absolument nécessaires pour répondre au nombre élevé de patientes en maternité. Chaque année, 3 000 femmes y accouchent, soit neuf par jour, dont deux à trois par césarienne. Il est temps de moderniser cette maternité.

 

Le précieux concours du Rotaract

Edgard Cyr Tougouma, alors gouverneur du district 9150 ( voir encadré), encourage les clubs à demander une subvention mondiale à la Fondation Rotary. Les quatre Rotary clubs entraînent dans leur projet les six Rotaract clubs du Burundi (liste ci-contre). Les Rotaractiens apprécient d'être membres d'un réseau et de bénéficier d'un mentorat des Rotariens. Leur participation est essentielle lors du travail préliminaire, le plus important pour une subvention mondiale :  l'évaluation des besoins. Les Rotaractiens contribuent non seulement de manière substantielle à la conception de l’action et à la supervision des travaux, mais ils apportent également une contribution financière, à hauteur de 50 dollars par club Rotaract - un montant significatif pour des étudiants ou des jeunes en début de carrière ; le revenu mensuel moyen au Burundi est inférieur à 700 dollars.

 

L’union déclenche le soutien de la Fondation Rotary

En plus des fonds des Rotaractiens, les quatre Rotary clubs impliqués contribuent chacun à hauteur de 500 dollars et obtiennent du Fonds spécifique du district 9150 (FSD) un total de 16 000 $. Le premier partenaire international, le Rotary club Ikeja South (Nigeria), obtient    3 000 $ du FSD du district 9110.

Des relations rotariennes permettent d'obtenir des fonds supplémentaires. Philippe Lamoise, ancien gouverneur du district 5340 (San Diego), et son épouse Dugan, tous deux membres du Rotary club Del Mar, ont connaissance de l'action. Le couple avait déjà une expérience au Burundi grâce à leur collaboration à une subvention mondiale qui offrait une formation financière à des femmes. Le Rotary club Del Mar donne 5 000 dollars et obtient 5 000 dollars du Fonds spécifique du district (FSD) californien 5340. En outre, les Lamoise font un don de près de 24 000 dollars. Avec les 19 200 dollars de subvention mondiale de la Fondation Rotary (soit 80% des 24 000 dollars obtenus des 3 FSD), le budget de 74 000 dollars est bouclé.

 

Une maternité rénovée et équipée

Cette somme permet de moderniser quatre blocs de l'aile de maternité de l’hôpital, dont une salle d'urgence pour accueillir les mères souffrant de complications et trois salles d'hospitalisation pour les mères en convalescence. Les murs des salles sont plâtrés et peints dans des couleurs vives, les plafonds sont réparés. Les salles abritent désormais 100 lits et matelas neufs dont les têtes de lit portent le logo du Rotary. Les fonds collectés permettent également de réparer les salles de bains et de les équiper de douches modernes. Les toilettes sont rénovées de fond en comble.

Au-delà des réparations d'infrastructures, les clubs offrent des tensiomètres électroniques portables afin que les soignants s'assurent que la tension artérielle des mères avant et après l'accouchement reste acceptable. De grands écrans de télévision sont installés dans chacun des trois services d'hospitalisation. Ils servent à diffuser des vidéos de formation au personnel de l'hôpital et à transmettre des informations sur la santé et le planning familial conçues par le ministère de la Santé du Burundi aux patients en convalescence. Récemment, les téléviseurs ont servi pour informer les patients sur une épidémie de conjonctivite contagieuse et pour fournir des explications sur la manière de prévenir l'infection.

 

Cette subvention mondiale a débuté comme de nombreuses actions du Rotary : des amis se réunissent pour identifier et répondre à un besoin d'amélioration de leur collectivité.  Il est important de noter que ces amis ont impliqué les jeunes du pays dans leur action. Grâce à leur participation à cette subvention mondiale, ces six Rotaract clubs sont désormais habilités à solliciter leurs propres subventions mondiales auprès de la Fondation Rotary. Ces clubs incarnent les thèmes successifs des présidents du Rotary International, mais aussi celui de 2024-2025 « La magie du Rotary » en démontrant comment Rotariens et Rotaractiens peuvent s'unir pour apporter des changements importants dans leurs collectivités.

 

Contact : philippe@lamoise.net

Vidéo : https://youtu.be/iTW1Y2g_orw

 

Le district 9150 comprend 10 pays

Burundi

Cameroun

Centrafrique

Congo

République démocratique du Congo (RDC)

Gabon

Guinée équatoriale

Rwanda

Tchad

Sao Tomé & Principe

 

 

6 Rotaract clubs au Burundi

Bujumbura

Bujumbura Grands lacs

Bujumbura Tanganyika

Bujumbura Ingoma

Bujumbura Inyenyeri

Ngozi Kugasaka

 

TEXTE DE SHARON SCHENDEL

Les actions
Des clubs

Retrouvez ici toutes les actions des clubs près de chez vous

Rechercher un club

la boutique s'abonner