LES ROTARY CLUBS FIDÈLES A LEURS ACTIONS

En dépit de conditions strictes de confinement, des Rotary clubs obtiennent des dérogations afin de mener des actions d’intérêt public de première nécessité.

Image LES ROTARY CLUBS FIDÈLES A LEURS ACTIONS

La crise sanitaire ne doit pas occulter des problèmes de société tels que la pauvreté ou l’isolement de populations. De même, les stocks de sang doivent rester suffisants. Encore et toujours, les Rotariens s’activent.

 

 

Faire face à la pauvreté

 

Le chômage grandit, les revenus baissent ; jamais les associations caritatives délivrant des denrées alimentaires n’ont été aussi sollicitées. Jean Cossart, président 2019-2020 du Rotary club Honfleur explique que les bénéficiaires d’une association caritative locale « craignent d'attraper le virus et refusent de recevoir les bénévoles qui viennent les aider ».  Le club normand émet alors des bons d'achats alimentaires pour contourner cet écueil. Beaucoup de Rotariens livrent des denrées alimentaires directement à des familles, comme ceux de Conflans Sainte-Honorine qui fournissent à 35 foyers un cageot de fruits et légumes, accompagné de produits d’hygiène.

En Martinique, les Rotariens de Saint-Pierre distribuent des paniers de nourriture, tout comme les membres du Rotary club mauricien Haute Rive qui entreprennent des remises de « food packs » conçus avec des produits de première nécessité.

Des Rotariens se mettent parfois aux fourneaux à l’instar du Rotary club Lille qui s’associe au mouvement solidaire « Cuisinez comme un chef pour vous et pour eux » qui aide les plus démunis pendant le confinement. 100 repas cuisinés sont distribués chaque jour aux sans abri de la métropole lilloise.

 

 

Soutenir des personnes isolées

 

Des personnes âgées se retrouvent encore plus isolées chez elles et fragilisées. Grâce à un partenariat entre le Rotary club réunionnais Saint-Denis Austral et une association locale, une quarantaine de séniors bénéficient de fruits et légumes apportés à domicile. Cette action permet à ces personnes vivant dans une localité isolée et en altitude de s’alimenter sainement. Véronique Keiff, membre du Rotary club Haguenau rappelle que son club « livre des cageots de fruits frais, légumes et viande à des familles d’enfants porteurs de handicap pris en charges en temps normal dans des établissements spécialisés, mais qui se retrouvent à domicile dans des situations difficiles. »

 

 

Poursuivre les collectes de sang

 

L’Établissement français du sang (EFS) lance un cri d’alarme auquel répondent des Rotariens. C’est le cas du Rotary club Verrières-le-Buisson qui accueille les donneurs le vendredi 27 mars, alors que les rues de France sont désertes. « Les conditions d’accueil sont strictes ; des rendez-vous obligatoires ont été mis en place afin de ne pas stationner inutilement dans la salle. C’est ainsi que nous avons été obligés de refuser l’accès à 80 personnes. Pour autant les résultats sont satisfaisants : 73 ont été admises et 64 prélevées » explique Sylvie Thélet-Mougenot. À l’Île Maurice « 51 pintes de sang » sont collectées grâce à l’implication du Rotary club Souillac au centre communautaire de Rivière des Anguilles.

Si l’action rotarienne a été largement redéployée dans la lutte contre la pandémie et ses effets au cours de la période de confinement, les Rotariens sont restés attentifs aux nécessités permanentes la société.

Dans la même rubrique

Image AGIR POUR LA JEUNESSE

AGIR POUR LA JEUNESSE

Tous sont surpris par l’arrêt soudain des cours ; des solutions d’enseignement à distance connaissent…

Lire
Image DES GESTES QUI RÉCONFORTENT

DES GESTES QUI RÉCONFORTENT

Ils n’ont souvent pas compté leurs heures de travail au plus fort de la pandémie : personnels soignant,…

Lire