LES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE PARTAGENT LES VALEURS DU ROTARY

Club de professionnels investis dans l’esprit de service, le Rotary valorise l’excellence des métiers à travers diverses manifestations auxquelles contribuent parfois des Meilleurs ouvriers de France (Mof) dont certains sont Rotariens.

Image LES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE PARTAGENT LES VALEURS DU ROTARY

Bijoutier, sommelier, coiffeur, prothésiste dentaire ou taxidermiste etc. : la liste des métiers où l’on concourt pour le titre de Mof est variée et en constante évolution. Les Rotary clubs montrent un intérêt certain pour ceux qui excellent dans leur profession et aiment transmettre leur savoir.

 

 

Des participations à des actions rotariennes

 

Six Mof *viennent d’apporter leur concours au Salon de la gourmandise organisé chaque année depuis 2009 par le Rotary club Épinal. Un record pour l’édition 2021 ! Une manifestation sur trois journées qui attire des milliers de personnes intéressées par les mets et les vins raffinés, ainsi que par les arts de la table. « La participation des Mof, dont l’un parraine ce salon, renforce l’attractivité de cet événement dont les bénéfices soutiennent des causes. Cette année, l’événement a été couvert par France 2 dans l’émission Télématin » explique Gilbert L’Homme, initiateur et commissaire général du salon. La notoriété de cette manifestation valorise l’image du Rotary dans les Vosges, associée à l’excellence professionnelle. Une occasion pour les plus jeunes de s’interroger sur leur devenir professionnel, notamment grâce à plusieurs événements présentés au cours de ce salon, dont un concours mis en forme par Thierry Millet, Mof maître d’hôtel. Ce concours consiste à départager des élèves des écoles hôtelières des Vosges sur le dressage d’une table ; une compétition soumise au vote du public, sous l’œil expert du célèbre maître d’hôtel.

 

Ce sont également des Mof qui dynamisent le Salon des métiers d’art et de l’apprentissage organisé chaque année par le Rotary club Évry Corbeil lors de la journée portes ouvertes de la Faculté des métiers d’Évry Courcouronnes (voir article page 6 de ce numéro). « Nous soutenons de façon conséquente le concours départemental du Meilleur apprenti de France organisé par l’Association des Mof de l’Essonne » explique Jean-François Grimaud, responsable de la commission Action professionnelle du Rotary club Évry Corbeil. Le partenariat entre des Mof et ce Rotary club sensibilise à des métiers aussi variés que la verrerie, la dentelle ou la carrosserie ; il suscite des vocations à travers des expositions d’œuvres et des démonstrations des savoir-faire.

 

Si les Mof sont très sollicités pour participer à des actions rotariennes, ils le sont aussi pour devenir Rotariens. Certains acceptent pour le plus grand bonheur des clubs.

 

 

Des Rotariens Mof

 

Les Mof Rotariens appartiennent à de très diverses corporations, source d’enrichissement évident pour les clubs. L’un d’entre eux, Michel Carrara, membre du Rotary club Bourg-en-Bresse Revermont, a la particularité d’être deux fois Mof : en taille de pierre et en marbrerie. Il explique avoir rejoint le Rotary « par désir d’aider les jeunes à préparer leur avenir professionnel », les Rotariens agissant beaucoup dans la présentation des métiers et des formations. Point de vue partagé par Murielle Baillet, Mof fleuriste, membre pendant 13 années du Rotary club Carcassonne Bastide, qui souligne son engagement dans la préparation des jeunes à une embauche. Luc Gamel, Mof cuisine, a rejoint le Rotary club Beausoleil « afin de mettre mon expérience au profit des autres et leur ouvrir mon carnet d’adresse. » Il offre ses compétences lors d’un dîner caritatif annuel qu’il prépare dans un restaurant qui lui prête sa cuisine (Luc est cuisinier d’une grande entreprise) ; la recette de ce repas d’environ 150 couverts est offerte à une association qui aide des personnes handicapées ou des femmes battues, parfois la Fondation Rotary. Avec le Rotary club contact italien Alba, Luc s’emploie « à préparer un dîner à quatre mains, une année en Italie, une autre en France ; récemment, la recette de ce repas a été attribuée à des victimes de la tempête Alex qui a touché des villages des Alpes-Maritimes, et à des familles meurtries par l’effondrement du pont autoroutier de Gênes. »

 

L’admission dans un Rotary club présente un intérêt réciproque comme le souligne Joël Patouillard, Mof pâtisserie confiserie : « j’étais tellement pris par mon travail que je ne fréquentais que des personnes de ma profession ; devenir membre du Rotary club Privas m’a permis de sortir de ma boutique et de vivre une intéressante ouverture vers d’autres professions. » Joël s’est souvent investi dans des forums pour l’emploi et a volontiers effectué des démonstrations afin de faire connaître son métier.

L’admission d’un Mof comme Rotarien est parfois le fruit d’un hasard professionnel : Jean-Noël Perez, membre du Rotary club Sanary Bandol Ollioules, Mof photographie, se souvient « avoir été invité pour effectuer un reportage sur les meilleurs apprentis par un pâtissier devenu mon parrain. » Jean-Noël n’hésite pas à offrir ses compétences, notamment pour réaliser un calendrier vendu pour défendre une cause soutenue par son club.

 

Que peut faire un Mof Rotarien lorsqu’il n’est plus en activité professionnelle ? « Agir pour soutenir ceux qui en ont besoin » répond sans hésiter René Fontaine, Mof pâtisserie chocolat, membre du Rotary club Barcelonnette. Ce dernier a réalisé à vélo un aller-retour Barcelonnette-Brest afin de sensibiliser le public à des maladies subies par des enfants et collecter 25 000 € pour la recherche médicale (voir Rotary Mag de novembre 2021 pages 54-55). Un défi sportif qui n’est pas sans rappeler les efforts pour atteindre l’excellence professionnelle qui caractérisent chaque Meilleur ouvrier de France.

 

 

 

*Joseph Viola, cuisine ; Angelo Musa, pâtisserie-confiserie ; Thierry Millet, maître d’hôtel de service et des arts de la table ; Stéphane Georgeon, boulangerie ; Jonathan Mougel, pâtisserie-confiserie ; Frédéric Jaunault, primeur.

 

 

Une récompense presque centenaire

Organisé depuis 1924, le concours Mof valorise tous les 3 ou 4 ans des professionnels issus de 17 groupes de métiers qui exécutent un chef d’oeuvre dans un temps imparti.

 

 

Texte de Christophe COURJON