VIVE LE ROTARY AU QUÉBEC !

01/06/2022 - Magazine n°826 Juin 2022

Le 1er juillet prochain, le Rotary International sera présidé par une Canadienne, Jennifer Jones. Anglophone, prônant la diversité dans les clubs, elle pourra se prévaloir d’être citoyenne d’un pays multiculturel, y compris à travers les effectifs rotariens. C’est dans ce cadre que Rotary Mag présente le Rotary au Québec, source d’inspiration.

Image VIVE LE ROTARY AU QUÉBEC !

Le premier Rotary club de langue française créé dans le monde fut celui de Québec. Fondé en 1919, il a la particularité d’accueillir ses membres et les nombreux visiteurs au même endroit depuis son origine, dans le célèbre Château Frontenac. La façon de vivre le Rotary dans la Belle province présente nombre d’originalités intéressantes à découvrir.

 

 

Une province, quatre districts

 

La soixantaine de Rotary clubs du Québec rassemble près de 2 000 membres, dont 1300 de langue française. Il aurait été possible de former un district uniquement québécois, certains le souhaitent actuellement pour des raisons pratiques ; mais la volonté de côtoyer les autres communautés a encouragé le Rotary International à créer des districts à cheval sur plusieurs provinces, incluant des clubs des États-Unis. Les clubs de la Belle province appartiennent à quatre districts*, dont plus de la moitié dans le district 7790 ; les réunions de districts constituent à elles-seules une réalité internationale, ce qui facilite la réalisation d’actions tournées vers l’extérieur, notamment les échanges de jeunes. La compréhension entre communautés et peuples se trouvent par là-même renforcée.

 

 

Des clubs actifs dès le matin

 

La majorité des Rotary clubs se réunissent au cours d’un petit-déjeuner, que l’on appelle « déjeuner. » Les Rotariens se retrouvent en effet de 7h30 à 8h30, ce qui facilite l’emploi du temps des 85 % des membres toujours en activité professionnelle. L’âge moyen du départ à la retraite approche en effet 70 ans. Cette heure matinale est utilisée pour préparer des actions, locales pour la plupart, et dont l’implication personnelle des Rotariens est profonde. La création récente d’une cuisine collective par le Rotary club Québec-Charlesbourg illustre cet esprit, comme l’explique son président Denis Auclair : « nous cuisinons une fois par mois et parvenons à réaliser en moyenne 300 repas qui sont distribués par un organisme de Charlesbourg.  Cette activité fait rayonner le club auprès de la communauté. »

 

 

Un e-Rotary club unique en Amérique du Nord

 

Le Rotary e-Club Premier 7040 est actuellement le seul e-club francophone en Amérique du Nord. « Créé en 2013, il est né de la volonté de Rotariens qui souhaitaient s’adapter à un environnement dans lequel les localisations et les déplacements ne seraient plus des contraintes » explique son président, Guy Mauger. Le siège du club est à Montréal, mais ses membres résident aussi bien dans cette ville qu’à Québec, Toronto, Halifax, voire en dehors du Canada; certains habitent à Madagascar, La Réunion, Douala, La Rochelle, Toulouse etc. Tous ont été auparavant membres de clubs traditionnels. « Nos réunions statutaires se tiennent par visioconférence sur GoToMeeting depuis l’origine du club, mais nous échangeons en permanence sur WhatsApp » précise Guy. Ce club agit beaucoup en Afrique, en particulier dans le domaine de l’eau et l’assainissement au Ghana, actions qui ont bénéficié à trois reprises d’une subvention mondiale de la Fondation Rotary. Au Québec, l’action emblématique du e-club est de fournir fruits et légumes frais à la Banque Alimentaire de Montréal, en sollicitant des producteurs. « Nous avons bâti un projet qui réduit l’insécurité alimentaire, assure une nourriture équilibrée et saine aux familles démunies. Notre action évite un gaspillage alimentaire en récupérant des productions de maraîchers locaux, et en collectant les produits importés invendus » explique Michèle Herblin-Mauger, responsable des actions communautaires du e-club.

Depuis trois ans, tous les samedis, 12 à 15 Rotariens trient les légumes donnés.

« Plus de 18 000 personnes sont servies par mois, ce qui représente 5 à 6 tonnes de légumes et de fruits frais récupérés et distribués gratuitement » témoigne Michèle.

De nouveaux organismes d’aide alimentaire sollicitent le Rotary e-Club Premier 7040 pour recevoir des denrées fraîches. Un résultat rendu possible grâce au talent des Rotariens et des Rotaractiens qui travaillent dans des conditions parfois difficiles, mais toujours gratifiantes.

 

 

Une dictée francophone transatlantique

 

Les amoureux de la langue française se retrouvent au cours d’un moment convivial, à l’invitation des Rotary clubs de Toulouse et de plusieurs clubs de Montréal.

La Dictée francophone du Rotary rassemble en présentiel ou en distanciel des personnes de tous âges afin de recueillir des fonds destinés à des échanges de jeunes entre Toulouse et Montréal. L’autre but de cette dictée est de renforcer la maîtrise du français tout en soutenant des actions de lutte contre l’illettrisme, notamment en prévenant le décrochage scolaire auprès des publics en difficulté.

« Cette action soutenue par le Comité interpays France Canada conforte les clubs canadiens francophones de l’intérêt de mettre en valeur la langue française et donner l’envie de la défendre » explique Gérard Charpentier, membre du Rotary club Toulouse Lauragais, président de la section française de ce CIP. Son homologue de la section canadienne, Indra Balassoupramaniane, actuellement présidente du Rotary club Montréal Ville Marie,  souligne que « c’est la première fois que cette dictée a été organisée sur le plan international en mobilisant à la fois des participants québécois et français, qu’ils soient Rotariens, Rotaractiens, Interactiens ou en dehors de la famille rotarienne ; ils ont échangé en direct et fait ensemble la dictée.

 

Les Rotary clubs francophones canadiens ne sont pas tous situés au Québec. Plusieurs existent au Nouveau Brunswick ainsi que dans l’Ontario, à proximité d’Ottawa.

Le Rotary au Québec fait rayonner la diversité culturelle du Canada et invite tous les Rotariens du monde, en particulier de langue française à établir des contacts avec la Belle province.

 

 

 

Des clubs répartis dans 4 districts

 

7010 (Ouest) : 3

7040 ( Montréal et environs): 18

7790 (Est) : 33

7850 (Sud-Est) : 5

 

 

 

Le Comité Interpays France-Canada

Le CIP favorise les relations amicales entre les Rotariens des deux pays par des échanges professionnels et culturels, particulièrement en faveur de la jeunesse des deux pays.

Contacts :

Section française : jerrysoule@gmail.com  

Section canadienne : indra.bala@rotary-mvm.org

 

 

 

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Rechercher un club

la boutique s'abonner