AGIR AU PAS DE COURSE

DISTRICT 1660 - MAL LOGEMENT

Ils sont près de 2100 à courir à travers le Bois de Boulogne, à l’invitation de trois Rotary clubs et des Rotaractiens de Paris. Dénommée la « Soli’run », cette manifestation bien rodée permet cette année de réunir près de 70 000 € destinés à la construction d’une résidence d’Habitat et Humanisme. TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Image AGIR AU PAS DE COURSE

Le passage à l’heure d’été a réduit la nuit de sommeil de 60 minutes ce dimanche 31 mars, ce qui ne décourage pas les coureurs et les organisateurs de se retrouver tôt le matin.

Pour cette 8e édition, la Soli’run accueille un nombre record de participants : ils étaient 1000 en 2012, 1500 l’an dernier…de quoi donner le sourire à Patrice Brard, membre du Rotary club Paris Concorde et cheville ouvrière cette année de l’opération. Il rappelle que « la Soli’run est une manifestation solidaire créée par le Rotary club Paris Concorde et née de l’initiative d’un jeune Rotarien de ce club, passionné de course à pied, aujourd’hui animée par une centaine de bénévoles, gérée par une équipe rotarienne d’une quinzaine de personnes ».

 

Du bénévolat qui exige du professionnalisme

 

Entreprendre une course d’une telle ampleur nécessite de multiples démarches telles que l’autorisation de la Préfecture de Paris, de la Mairie ainsi que de la Sécurité civile. Les Rotariens organisateurs font appel à la Croix rouge afin que la sécurité soit assurée tout au long du parcours.

Patrice Brard précise que « l’on a recours à une entreprise spécialisée en événements sportifs qui organise le parcours, ainsi qu’une autre pour le chronométrage car les courses sont référencées au Paris running tour ».

Plusieurs épreuves sont proposées aux participants qui portent un dossard orange floqué de l’emblème du Rotary : une course de 10 km, une de 5 km, ainsi qu’une marche autour des lacs du Bois de Boulogne et deux courses de 1 et 2 km réservées aux enfants. Pour encourager ces derniers, ils gagnent tous une médaille à l’arrivée !

 

Les recettes proviennent des droits d’inscription des coureurs ainsi que des dons des entreprises partenaires qui abondent au km parcouru, portant ainsi le bénéfice de l’opération à près de 70 000 €, directement en faveur d’Habitat et Humanisme, pour un chiffre d’affaires global de 98 000 €. Les dons et abondements ont l’avantage de procurer une déduction fiscale aux donateurs, ce qui les encourage à verser encore plus.

 

La promotion de l’événement sportif est partagée entre le Rotary club Paris Concorde et Habitat et Humanisme qui dispose d’une infrastructure de communication. Patrice Brard justifie ce choix car « les Rotariens ont certaines difficultés à démarcher des sponsors d’autant plus que ce n’est pas leur métier. Néanmoins depuis le début de sa création, plusieurs entreprises ont soutenu financièrement la Soli’run grâce à l’intervention de Rotariens. »

 

Le bonheur de courir pour autrui

 

Parmi les Rotariens coureurs, Sébastien Mecherikunnel, membre du Rotary club Paris Concorde témoigne : « la cause défendue par cette manifestation est motivante ; j’ai participé pour la seconde fois d’affilée aux 10 km et quatre personnes de mon entreprise m’ont suivi ; j’ai reçu de très bons retours de leur part et nous sommes prêts à nous investir de nouveau. » Sébastien dirige un cabinet de géomètres experts et espère convaincre dans l’avenir certains de ses clients à courir pour la bonne cause. Un autre coureur résume un sentiment très partagé : « courir pour soi c’est bien, courir pour les autres c’est encore mieux ! ».

 

L’édition 2020 est déjà en préparation et se déroulera encore une fois au Bois de Boulogne un dimanche matin. Pour les organisateurs, c’est déjà la course contre la montre !

 

Contact : patrice.brard@free.fr

 

 

 

Un logement neuf pour 21 familles

Habitat et Humanisme est une association qui agit pour le logement et l’insertion de personnes en difficulté. Les fonds collectés lors de la Soli’run 2019 serviront à acquérir 21 logements d'une résidence en cours de construction, rue de Clichy, dans le IXe arrondissement de Paris.

 

 

 

Des participants de 7 à 79 ans

Le benjamin participe à la course des enfants, le doyen se lance dans la course de 10 km. Trois générations viennent ainsi, parfois en famille, témoigner leur engagement solidaire.