DES ROSIERS POUR UNE RUCHE, UNE ACTION À BON ESSAIM

- Magazine n°828 Août 2022

L’action « Des rosiers pour une ruche », initiée par les gouverneurs 2021-2022 des districts de France, avait pour objectif de sensibiliser le grand public à la diminution alarmante du nombre d’abeilles et de son impact négatif sur les écosystèmes. La vente de rosiers par des centaines de Rotary clubs se concrétise par l’installation de nombreuses ruches, hôtels à insectes et pièges à frelons asiatiques. Une action nationale qui souligne l’engagement de chacun dans l’axe d’action du Rotary pour la protection de l’environnement.

Image DES ROSIERS POUR UNE RUCHE, UNE ACTION À BON ESSAIM

Parrainée par la navigatrice Maud Fontenoy – qui fut la plus jeune présidente d’un Rotary club français -, en partenariat avec la plus grande entreprise de création de roses du pays, cette action a été lancée officiellement le 21 novembre, Journée de l’environnement, pour aboutir le 20 mai, Journée mondiale des abeilles.

 

Une action clé en main proposée aux clubs

Afin d’inciter les Rotary clubs de France à se joindre à cette opération, chacun avait reçu flyers, bons de commandes et affiches. Les membres des clubs impliqués ont proposé ces rosiers aux particuliers, communes et entreprises, avant de passer commande au responsable du district de cette action. Le prix consenti par le rosiériste a permis à chaque club de réaliser un bénéfice de 7 à 10€ par arbrisseau vendu. Ces fonds ont été utilisés par les clubs pour acheter des ruches fabriquées en France avec du bois local. Les clubs avaient la possibilité d’acheter d’autres produits en lien avec les abeilles, comme des graines de plantes mellifères. Afin de faciliter le travail des clubs, les organisateurs leur ont communiqué les coordonnées de ruchers et de groupements d’apiculteurs amateurs et professionnels. Les clubs pouvaient offrir les ruches aux communes, aux apiculteurs, ou choisir d’installer des hôtels à insectes dans des établissements publics ou des entreprises ; ils ont aussi ensemencé des champs de plantes mellifères. Un large choix de possibilités dont ont fait usage les clubs.

 

Un soutien à la filière apicole

 

Le matériel acquis est souvent remis à des professionnels, lesquels subissent depuis des années une baisse de production mellifère. « Les bénéfices des 270 rosiers vendus auprès du public a permis de doter Antoine Leroy, apiculteur, de ruches et matériel apicole » commente Marc Valence, membre du Rotary club Montluçon. La forte hausse du prix du miel, liée aux difficultés de production, entraîne de fréquents vols de ruches. Afin d’aider Pascal Denis, apiculteur qui s’est fait dérober 48 ruches, le Rotary club Arras Cœur d’Artois lui a consacré le produit de sa vente de rosiers. « Les Rotariens sont venus me voir sur le marché. Je ne savais pas quoi dire, c’est une démarche extraordinaire », explique l’apiculteur qui a toujours du mal à se remettre de ce vol. Il a reconstitué ses essaims et espère tourner définitivement la page.

Des ruches sont offertes à des centres de formation d’apiculture, comme l’a fait le Rotary club Saint-Paul-de-Vence: le centre de formation apicole dispense des cours pratiques à 300 personnes et possède le seul rucher-école du département. « Avant la remise officielle, des Rotariens ont assisté à la séance de formation et, équipés de la tenue nécessaire, aux travaux pratiques qui consistaient à vérifier que l’implantation des reines naissantes dans des ruchettes avait été fructueuse » témoigne Francis Walter, président 2021-2022- du Rotary club Saint-Paul-de-Vence.

L’utilisation des fonds récoltés sont aussi affectés à l’acquisition de pièges à frelons asiatiques, grand prédateur des abeilles. « L’opération a été mise en œuvre par un apiculteur Rotarien, et le fruit de nos engagements a été distribué aux apiculteurs des environs » explique Damien Bidoire, membre du Rotary club Roubaix-Est. Les frelons auront du fil à retordre !
 

De la pédagogie pour la jeunesse

Informer la jeunesse sur les dangers de la disparition des abeilles est une action souvent entreprise par les Rotariens lors de la Journée des abeilles. L’une des ruches offertes par le Rotary club Pornichet Saint-Nazaire Atlantique sert d’outil pédagogique dans les écoles de la commune. Un apiculteur donnera les explications nécessaires aux élèves afin de les sensibiliser à la préservation de la biodiversité. Un centre qui accueille des enfants présentant des difficultés psychologiques vient d’être doté d’une ruche. « Elle a été amoureusement décorée par les enfants avec des peintures végétales qui respectent le système endocrinien des abeilles, puis a été mise dans un rucher près de Pézenas » explique Bernard Jourdan, responsable Communication du Rotary club Montpellier. Ce dernier précise que « deux autres ruches et leurs essaims sont allées rejoindre le rucher du lycée privé agricole de la vallée de l’Hérault ».
 

Une production pour d’autres projets

Plusieurs clubs ont planifié deux actions en une. Les ruches offertes par les Rotary clubs et l’Interact de Bourg-en-Bresse à la commune sont rapidement peuplées par des essaims déposés par un apiculteur. « Il est prévu qu’une partie du miel produit sera distribué par les Rotariens à des associations locales » précise Éric Liatout, président 2021-2022 du Rotary club Bourg-en-Bresse Revermont. Une idée partagée par le Rotary club Auxerre Saint-Germain qui ambitionne de consacrer les futures récoltes de miel au financement de projets de proximité. Des perspectives qui soulignent un plan d’action et entrevoient une médiatisation.
 

Une opération de communication

Cette opération a généré environ 200 parutions à travers la presse régionale française, dont plus de la moitié dans la presse écrite. Les plantations de rosiers comme les attributions de ruches ont été des moments de rencontre avec les journalistes et les élus. La région Normandie et le district 1640 épousent les mêmes contours géographiques, ce qui facilite la lisibilité du Rotary : le président de la région - Hervé Morin - et le gouverneur Pascal Quinty ont participé à une plantation de rosiers dans les jardins du Conseil régional à Caen ; une opération relayée par les médias régionaux.

Des expositions publiques ont servi de cadre pour valoriser l’action rotarienne auprès des habitants ; les Rotary clubs Senlis et Crépy-en-Valois se sont joints aux professionnels et amateurs de l’apiculture sur un stand. Une invitation qui fait écho aux dons en faveur du « Rucher école de Oise apicole ».

Afin de marquer l’engagement des Rotariens, les ruches offertes sont estampillées « Rotary club » et de nombreux clubs ont fait apposer des plaques dans des lieux publics. Dans le Jardin des plantes de Rouen, une plaque « Le Rotary protège l’environnement » est placée dans le rucher. « Les apiculteurs ont présenté aux membres du Rotary club Rouen leur passion et les ont conviés avec leurs familles à une visite du rucher, suivie d’un goûter de pain d’épice, au miel de leurs abeilles bien sûr » témoignent Geneviève Grise-David et Thérèse Wagemans, membres du club.

 

L’opération « Des rosiers pour une ruche », était une première. Inscrite dans le cadre de la défense de l’environnement, en liaison avec des professionnels et amateurs de l’apiculture, des élus et médias, elle incarne une dimension nationale qui concourt à terme à la visibilité du Rotary. Une action qui va bien au-delà de faire une fleur aux abeilles.

 

Des résultats en chiffres

50 000 rosiers vendus

400 000 € collectés

2 000 ruches offertes

3 000 hôtels à insectes construits

3 000 pièges à frelons installés

 

 

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Rechercher un club

la boutique s'abonner