RÉNOVER LES ÉCOLES POUR EMBELLIR L’AVENIR

Le Rotary club Garches Marnes Vaucresson est engagé depuis une décennie dans un programme de rénovation d’écoles primaires dans la région ivoirienne de Man. Une entreprise conduite avec des Rotary clubs ivoiriens, soutenue par nombre de clubs français, le district 1660 et la Fondation Rotary. TEXTE DE JOHN Sierpi?ski

Image RÉNOVER LES ÉCOLES POUR EMBELLIR L’AVENIR

Il y a 10 ans le Rotary club Garches Marnes Vaucresson, encouragé par les gouverneurs René Grange et Michel Bonnet, propose une action qui réunit les moyens des clubs et du district 1660. Le programme est baptisé « Les Grandes rivières » pour faciliter la communication et encourager la participation des Rotary clubs.

L’action consiste alors à distribuer 20 000 moustiquaires dans 35 villages autour de Man. Un dossier de demande de subvention mondiale auprès de la Fondation Rotary est monté avec un budget de 50 000 €. Le partenaire sur place qui assure la logistique, de l’importation jusqu’à la distribution, est Handicap sans Frontières (HSF), une association avec laquelle le Rotary club Garches Marnes Vaucresson ainsi que le Rotary club San Pédro (Côte d’Ivoire) ont déjà travaillé pour rénover des écoles à San Pédro et Singouin.

 

 

Un projet international

 

Fin 2019, le Rotary dans son ensemble a investi un total de 230 000 €, provenant de 26 clubs du district 1660, de 9 autres de France et de l’étranger, du district 1660 et de la Fondation Rotary à travers trois subventions mondiales. Et ce n’est pas fini !

 

Ce budget permet la distribution des moustiquaires, la rénovation entière des écoles primaires de San Pédro, Gouetimba, Zagoué et de Guianlé et l’installation de toilettes ainsi que d’une cantine scolaire ; il finance aussi la rénovation des maisons des instituteurs à Singouin et à Gouétimba, la création d’une ferme coopérative de femmes à Zagoué en partenariat avec Agnès B et un forage profond à Gouetimba avec HSF et Agnès B.

Les écoles servent aussi à des cours d’alphabétisation des adultes, ce programme connaît un grand succès auprès des villageois de Zagoué et de la population de San Pédro.

 

La Fondation Rotary réalise un audit détaillé de l’une de ces subventions, accorde ses félicitations pour le travail réalisé et l’engagement des Rotariens. Par la suite, elle organise un audit de pérennité de l’action, dont les résultats sont également satisfaisants.

 

 

Des réponses adaptées au développement local

 

La présence du Rotary club Man Cascades est un atout important pour entreprendre les actions rotariennes dans la région, et nous comptons beaucoup sur ses membres à l’avenir pour l’entretien de l’acquis et la formation des villageois.

 

À ce jour, dans la région de Man, 720 élèves dont 56% de garçons vont dans les écoles rénovées par le Rotary. L’effectif de cette année est en hausse de 13% parce que les écoles sont attractives. À San Pédro, on compte 300 enfants dans l’école rénovée, dont 54% de filles.

 

Le manque d’eau dans cette région implique l’installation de puits et de toilettes sèches dans les écoles. Le Rotary club Man Cascades s’engage à mettre en place des programmes d’hygiène et d’alimentation, et vient de distribuer avec l’aide du Rotary club Garches Marnes Vaucresson des kits de cuisson avec gazinières, bouteilles de gaz, marmites, assiettes et couverts aux cantines d’une dizaine d’écoles de la région. L’objectif est de faciliter le travail des cuisinières et de limiter l’utilisation de charbon de bois et de bois de chauffe ; et bien sûr de mieux alimenter les élèves !

 

En novembre 2019, le Rotary club Garches Marnes Vaucresson participe à un événement organisé par The urgent run Paris en faveur de la Journée mondiale des toilettes. Il s’agit d’une course à pied dans le Bois de Boulogne qui implique plus de 1000 participants dont les droits d’inscriptions ainsi que les fonds offerts par des sponsors sont versés aux associations œuvrant pour l’installation de toilettes dans le monde. Nous avons obtenu 8 000 € dédiés à la construction d’une toilette publique dans le marché de Gouekangouné en zone rurale du département de Man. Il s’agit d’une proposition du Rotary club Man Cascades, lequel a entièrement géré le projet sur place.

 

La dernière action en cours est la participation financière de clubs du district 1660, ainsi que de ce district, dans le cadre d’une subvention mondiale organisée par les Rotary clubs Daloa (Côte d’Ivoire) et Sens, pour fournir 1250 tables-bancs à 25 écoles secondaires, et réhabiliter 72 latrines dans 6 établissements. Plus de 50 000 élèves bénéficient de cette opération.

 

 

Les leçons à tirer de 10 ans d’action

 

Avec 10 années d’expérience et plusieurs visites sur place, plusieurs constatations s’imposent :

 

- l’importance des Rotary clubs sur place pour proposer les projets et les mener à bien ;

- la diffculté qu’ont les villages à entretenir les projets une fois en place. Ces difficultés relèvent en partie du manque de liquidités dans l’économie des villages, mais ce n’est pas la seule raison. Nous sommes d’accord avec le Rotary club Man que les Rotariens doivent apporter aide, formation et contrôle pour assurer la pérennité des projets ;

- la présence d’infrastructures de gestion des autorités locales et dans les villages ;

- la participation financière des villageois qui paient pour l’eau ;

- la formation des villageois en matière d’hygiène et d’entretien de l’équipement ;

- le recrutement d’un cadre pour les projets d’envergure, qui assure le suivi et la coordination de l’ensemble.

 

Agir sur la durée, avec des partenaires fiables et connaisseurs des réalités du terrain sont des conditions indispensables pour obtenir des résultats tangibles. L’union des volontés et des moyens permet d’entrouvrir des perspectives d’avenir pour des populations de régions enclavées. Les petits ruisseaux forment les grandes rivières !

 

 

Contact : kedzier@wanadoo.fr