PHOQUE ALZHEIMER

Un robot sous forme de phoque en peluche est offert à l’hôpital du Quesnoy. C’est un moyen thérapeutique hors du commun, à l’usage des patients atteints par la maladie d’Alzheimer.

Image PHOQUE ALZHEIMER

Sous cette apparence se cache un véritable bijou de technologie. Robot émotionnel, il est doté de plus de 20 capteurs et réagit aux stimulations sensorielles qui lui sont communiquées par le toucher des malades. Paro le phoque s’adapte au contact des malades : selon les cas, il bouge tout ou partie de son corps, cligne des yeux ou pousse de petits cris. La curiosité des malades s’éveille peu à peu. Un lien se crée, les tensions s’apaisent et l’anxiété laisse place à une manifestation de plaisir. Plus qu’un outil thérapeutique à part entière, Paro est devenu une véritable mascotte de l’hôpital.

 

 

Dans la même rubrique

Image DES ROTARIENS SUR LES PLANCHES

DES ROTARIENS SUR LES PLANCHES

Les membres des trois Rotary clubs salonais se mettent en scène au cours de trois manifestations afin d’équiper…

Lire