LES FLEURS DU BIEN

Les membres du Rotary club Épinal Image et plusieurs conjoints se retrouvent trois fois par an afin d’animer des ateliers d’art floral pour des non-voyants. Un moment de partage et de convivialité apprécié mutuellement et qui donne une vraie leçon de vie. TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Image LES FLEURS DU BIEN

 

 

« Qu’il est beau mon bouquet !» C’est par ces mots surprenants dans la bouche d’un non-voyant que s’achèvent plusieurs heures de travail manuel. Née à l’initiative d’Agnès Florentz, animatrice d’art floral à Rueil Malmaison et épouse de l’actuel président du Rotary club Épinal Image, cette rencontre a, au fil du temps, créé des liens entre non-voyants et personnes valides.

 

Un travail artistique en binôme

Un Rotarien ou un conjoint accompagne son binôme déficient visuel pour mettre en œuvre les consignes de réalisation. « Nos amis ont un très bon sens de l’espace, maîtrisent les notions de relief et possèdent une bonne mémoire » souligne Agnès Florentz. En début de séance, un modèle de composition florale finie est mis dans les mains des non-voyants, lesquels les effleurent dans tous les sens afin de mémoriser toutes les formes et les espaces. La réalisation du bouquet se fait consigne après consigne, les déficients visuels utilisent avec dextérité sécateurs, ciseaux, couteaux et autres agrafeuses. Jean-François Serre, Rotarien, est surpris par l’agilité dont ils font preuve « bien que nous sachions tous que les autres sens de ces personnes sont très développés. » 

 

Une joie réciproque évidente

« Nos amis sont heureux de sortir de leur quotidien » témoigne le président Michel Florentz, qui explique que ces personnes viennent parfois toute seules, sinon véhiculées par des Rotariens. La plupart d’entre elles vivent à domicile, quelques unes résident dans un établissement adapté à leur handicap ; âgées de 35 à 60 ans, elles sont fidèles à ce rendez-vous qui dure toute une après-midi. Ces ateliers représentent pour les non-voyants des moments de concentration mais aussi de création qui leur procurent beaucoup de fierté et des moments de bonheur. Ils emportent les compositions florales, les offrent à leur entourage, parlent des Rotariens devenus leurs amis.

« Organiser cette rencontre est peu de choses pour nous, mais beaucoup pour eux » témoigne Jean-François Serre. Cette expérience demande en effet peu de moyens, juste de la disponibilité. Le Rotary club spinalien va poursuivre cette rencontre très attendue par tous.

 

Contact : jean-francois.serre@norskeskog.com ou florentz.michel88@gmail.com