5 ÉCOLES MATERNELLES CONSTRUITES DANS L’ATLAS

Magazine n°837 Mai 2023

L’union de sept clubs de France et de sept clubs du Maroc convainc sponsors et donateurs à les rejoindre pour créer une école maternelle dans cinq douars de l’Atlas marocain. Une action à laquelle les villageois s’impliquent.

Image 5 ÉCOLES MATERNELLES CONSTRUITES DANS L’ATLAS

Tout débute par une histoire simple. Un Rotarien de Fougères sympathise avec le chef d'un village proche de la route qui relie Marrakech à Ouarzazate, le douar de Ougog. Ils visitent ensemble le hameau d’où la vue sur la vallée est somptueuse. Les habitants sont démunis et souhaitent en priorité une école maternelle pour leurs enfants. Notre aventure commence là.

 

Les scientifiques montrent que plus précoce est la scolarisation, meilleur est le résultat d'ensemble de la scolarité. « Concentrer les efforts sur les enfants d'âge préscolaire constitue l’investissement éducatif le plus rentable pour la société » dit James Heckman, prix Nobel d’économie en 2000.

Sur la base de ces études, la France a rendu la scolarité obligatoire dès de l'âge de 3 ans. Au Maroc, la scolarisation obligatoire débute à 7 ans. Des efforts sont faits mais il n’y a pas d’école maternelle publique dans les montagnes éloignées des centres urbains.

Le Rotary club Fougères construit donc une école maternelle à Ougog en 2020. Depuis, 4 autres écoles ont été créées dans les douars voisins, avec la participation de 14 clubs en France et au Maroc*.

 

 

 

De 1 à 14 clubs, de 1 à 5 écoles

 

La réalisation de cette première école à Ougog, grandement chargée de sens aux yeux de beaucoup, est présentée aux clubs du district 1650 par son gouverneur en 2020-2021. Un premier club - le Rotary club Vannes - décide d’ouvrir une école dans le douar voisin d’Aït Barka. Il s’ensuit une fédération des énergies autour du projet : 45% des sommes recueillies proviennent de dons privés ou de sponsors. 2022 voit l’ouverture des écoles de Aït Barka et de Aït Izgar, puis de Toufleht et de Anemr, inaugurées le 6 novembre 2022 en présence des autorités locales et des représentants de chaque club participant. L’émotion est forte.

 

 

D’où vient la force de ce projet ?

 

Ses objectifs d’abord : la scolarisation des jeunes enfants, mais aussi l'alphabétisation des femmes et des hommes, réalisée le soir dans l'école. Pour chaque école, ce sont 25 à 30 enfants scolarisés, 30 adultes au cours du soir. Les effets secondaires sont importants comme la libération du temps des femmes qui leur permet une activité économique, ou l'utilisation des locaux pour des campagnes de santé par exemple.

La réalisation du projet tient aussi à son mode opératoire simple : le Rotary fait siens les contacts avec l'administration, l'obtention d'un poste d'enseignant nommé par le ministère, les plans, l'achat des matériaux. Les villageois assurent eux-mêmes la construction de l'école. Le chantier est approvisionné en fonction de l’état d’avancement des travaux. Une visite régulière est assurée par notre ami Rotarien franco-marocain Rachid El Boussarghini. Il est un élément essentiel pour l'ensemble du projet.

Simplicité et efficacité du dispositif permettent une concrétisation en 18 mois, gros avantage pour les clubs, comme le prix contenu d’une école, 18 000 €.

Le rayonnement de l'action a été ressenti en dehors des clubs, auprès des sponsors (10 000€), des donateurs privés (28 000€). Cette action a remporté le trophée de l'action du district 1650 en 2022.

 

 

Le brassage des cultures au travers de l'action

 

Au-delà de l'intérêt majeur pour les populations, soulignons la richesse des échanges que cette action a permis et la meilleure compréhension des problèmes des uns et des autres. N'oublions pas les chaleureux contacts entre rotariens marocains et français, avec réception dans les familles au Maroc ou en France.  

« L'éducation est l'arme la plus puissante que l'on puisse utiliser pour changer le monde » disait Nelson Mandela

Un projet pour l’éducation est un projet pour la Paix. Un 6e douar sollicite une école ; ce projet vous intéresse ?

 

Contacts :

rachid.elboussarghini@gmail.com

jacques-petit56@orange.fr

 

 

 

*14 clubs fédérés pour ce projet

France : Les Rotary clubs Fougères, Vannes, Vannes Atlantique, Redon, Auray, eclub de Bretagne et l’Interact Vannes.

Maroc : Les Rotary clubs Casablanca Marina, Golf Épicure, Oasis, Union, Nord, Marrakech Menara et l’Interact Marrakech.

 

 

 

TEXTE DE JACQUES PETIT

 

Dans la même rubrique

Image COURIR POUR LES METTRE À L’ABRI

Magazine 849 - Mai 2024

COURIR POUR LES METTRE À L’ABRI

Il pleut ce dimanche matin 17 mars sur le Bois de Boulogne. Cela ne dissuade pas plus de 3 000 personnes de tous âges de courir…

Lire

Les actions
Des clubs

Retrouvez ici toutes les actions des clubs près de chez vous

Rechercher un club

la boutique s'abonner