LES CENTRES DU ROTARY POUR LA PAIX PRÉPARENT UN AVENIR MEILLEUR

Chaque année, la Fondation Rotary sélectionne dans le monde jusqu'à 100 candidats pour étudier dans l'un des six Centres du Rotary pour la paix. Cette formation universitaire, prise en charge par la Fondation Rotary, a pour but de préparer des personnes qui œuvreront en faveur de la paix et dans la résolution des conflits.

Image LES CENTRES DU ROTARY POUR LA PAIX PRÉPARENT UN AVENIR MEILLEUR

Marie-Paule Attema est une jeune femme passionnée par les questions de paix. Elle sait ce qu’est la guerre car elle a vécu les atrocités de son pays natal, le Rwanda, avant que sa famille émigre au Canada. En 2017-2018, Marie Paule a suivi à l’université du Queensland, en Australie, les cours en master au Centre du Rotary pour la paix. Elle rappelle « qu’il lui a été difficile de reprendre des études six ans après les avoir terminées, mais le personnel de l’université et les Rotariens ont été incroyablement accueillants. » Avant de retourner sur les bancs de l’université, elle avait travaillé plusieurs années en faveur de populations marginalisées en Afrique du Sud, au Guatemala, en Australie et au Canada. Parrainée par le Rotary club Tavistock (Ontario), Marie-Paule a suivi 18 mois durant, avec neuf autres boursiers, des cours sur la prévention des conflits, les médiations ainsi que les résolutions. Aujourd’hui, cette ancienne réfugiée rwandaise aide des personnes traumatisées par des conflits à retrouver une santé mentale, dans le cadre d’une organisation non gouvernementale ; un plan de carrière favorisée par cette formation universitaire.

 

 

Une formation spécifique

Par des cours théoriques, des stages sur le terrain et des rencontres avec des personnes partageant les mêmes aspirations, les Centres du Rotary pour la paix forment des décideurs qui deviendront des acteurs de la paix. Ceux-ci peuvent être de futurs responsables d’organisations non gouvernementales, des fonctionnaires internationaux etc. Depuis leur création en 2002, les Centres du Rotary pour la paix ont formé plus de 1 300 diplômés. 

Les bourses couvrent les frais de scolarité, l'hébergement et les repas, le transport aller-retour, ainsi que tous les frais de stage et d'études sur le terrain. Il existe deux types de programme : jusqu’à 50 bourses sont attribuées chaque année en master (10 par 5 universités) et jusqu’à 50 bourses pour le certificat professionnel (délivré uniquement en Thaïlande).

Pour le master, les boursiers étudient les questions relatives à la paix et au développement avec un enseignement fondé sur des recherches. D’une durée de 15 à 24 mois, les études incluent un stage de deux à trois mois.

Le certificat professionnel concerne uniquement les étudiants disposant déjà d'une expérience dans les domaines liés à la paix et au développement, et désireux d’augmenter leurs compétences. Le programme dure trois mois, y compris un stage de trois semaines sur le terrain.

 

Tout club peut parrainer un candidat

Les Rotary clubs sont invités à promouvoir ce programme et à proposer une personne. Ils participent à une action de paix qui n’engage aucun frais pour eux. Il s’agit de détecter une personne, sans limite d’âge, qui démontre une forte volonté d’agir pour la paix, qui maîtrise l'anglais et possède d’excellentes aptitudes au leadership.

Pour le master, le candidat doit être titulaire d'un diplôme d'études supérieures de premier cycle (ou équivalent) et posséder trois ans d'expérience à temps plein dans un domaine en rapport avec la paix. Pour le certificat, le postulant doit posséder une expérience professionnelle ou bénévole d'au moins cinq ans dans un domaine en rapport avec la paix. 

La candidature est à adresser au responsable des bourses de son district avant le 31 mai, s’il n’existe pas de délégué pour les Centres du Rotary pour la paix. C’est le district qui organise un entretien avec le candidat et qui décide de soumettre ou pas le dossier à la Fondation Rotary, avant le 1er juillet. Les candidatures actuellement soumises concernent l’année 2021-2022. En octobre, la commission des Centres du Rotary pour la paix sélectionne les lauréats et les candidats sur liste d'attente. Attention : les candidats ne peuvent pas à la fois postuler au programme de master et à celui de certificat ; d’autre part, le choix de l’université pour les candidats retenus est pris par la Fondation Rotary.

Certaines candidatures retiennent particulièrement l’attention lorsqu’elles émanent de personnes témoins d’un conflit. C’est actuellement le cas de Nabila Al Zaeem, jeune palestinienne née à Gaza, étudiante en master à l’université de Bradford dont la candidature est présentée par le district 2451. Diplômée en littérature anglaise et française ainsi qu’en traductions professionnelles, Nabila souhaite s’investir en particulier dans la défense des droits des femmes. La paix repose en partie sur l’égalité des personnes. 

 

Barbara Santibanez a été boursière pour la Paix en 2015-2017 à l'université Duke. Son chapitre sur l'éducation aux droits humains en Europe vient d'être publiée dans l'Annuaire Européen des Droits Humains 2019.
        

Le livre est disponible sur : https://intersentia.com/en/european-yearbook-on-human-rights-2019.html
        
      
        
      

Dans la même rubrique

Image « PARLONS-NOUS », UN DIALOGUE SOCIAL ORIGINAL MENÉ PAR LE ROTARACT

22/11/2019 - Rotaract Paris

« PARLONS-NOUS », UN DIALOGUE SOCIAL ORIGINAL MENÉ PAR LE ROTARACT

Dans la rame de métro qui conduit des Rotaractiens parisiens vers les Tuileries, on n’entend que des bruits…

Lire
Image TUTO RYLA

06/11/2019 - DISTRICTS 1710 & 1780

TUTO RYLA

    En 2015, les Districts 1710 et 1780 organisent un Ryla à Lyon. Il produisent une mini vidéo…

Lire