À MONACO, UN ROTARY CLUB DE DIMENSION INTERNATIONALE

Magazine 848 - Avril 2024

Pierre Weill, président du Rotary club Monaco, est directeur du réseau chaud-froid urbain de la Principauté. Ancien président du Rotaract club Monaco Prince Albert Ier, il est à 36 ans le plus jeune président du Rotary club Monaco, fondé en 1937. Dans un entretien avec Rotary Mag, il décrit les caractéristiques de son club dont l’activité est intense.

Image À MONACO, UN ROTARY CLUB DE DIMENSION INTERNATIONALE

Quelles sont les spécificités du Rotary club Monaco par rapport aux autres clubs du district 1730 ?

 

Les spécificités du club sont liées à la Principauté, qui est un état indépendant et souverain, qui entretient des rapports privilégiés avec la France. Ce club est soumis à la législation monégasque, contrairement à tous les autres clubs du district qui dépendent de la loi française de 1901 sur les associations. Notre club est le seul de la Principauté, ce qui lui donne une forte visibilité auprès des médias et de la population. Cette unicité est la volonté des membres du club qui estiment que cela renforce la légitimité du club, d’autant plus que Monaco compte énormément d’associations. D’autre part, notre club possède sa propre flotte au sein de l’amicale rotarienne internationale des plaisanciers (IYFR) : à travers des manifestations de sports nautiques, le Rotary club Monaco promeut les valeurs du Rotary. L’ensemble de nos membres font partie de la flotte IYFR de Monaco et nous comptons trois commodores. Enfin, notre club forme avec cinq de ses voisins le « Groupe des six » qui réalise chaque année une action conjointe à caractère international.

 

 

Quelle est la physionomie du club ?

 

Le club compte une dizaine de nationalités parmi ses 63 membres, dont 26 monégasques, 17 italiens et 8 français. Cet aspect cosmopolite est très enrichissant. Les professions les plus représentées sont la finance, la médecine, l’ingénierie, et le droit. Tous résident ou travaillent dans la Principauté. Nous sommes jumelés avec les clubs Bordeaux-Nord et Parmes.

 

 

 

Quelles est l’action la plus marquante du club ?

 

Le thème de la mer est le fil rouge de l’année 2023-2024 : visites de sites tels que le Centre scientifique de Monaco (institut de recherche marine et polaire), conférences telles que celle sur le programme de marquage des thons rouges en Méditerranée, sortie en mer à bord du Tuiga (voilier amiral du Yacht club de Monaco construit en 1909). Nous poursuivons notre implication historique en faveur du sanctuaire Pelagos, espace maritime où est protégée la biodiversité. Cette initiative a été lancée conjointement il y a près de 30 ans par les Rotary clubs Monaco, Milan Porta Vercellina et Saint-Tropez, ce qui s’est concrétisé par un accord signé en 1999 entre la Principauté, l’Italie et la France. La vocation de ce projet est de protéger en particulier les mammifères marins de la Méditerranée. Notre club poursuit son implication en faveur de Pelagos en offrant des outils pédagogiques au jeune public, sous forme notamment d’un escape game en ligne, ou de posters pédagogiques qui présentent les cétacés. 2024 est marquée par le 25e anniversaire de la signature de l’accord Pelagos, aussi notre club a fait exposer pendant trois mois devant la piscine publique Rainier III une œuvre d’art lumineuse de 13 mètres de long, symbolisant une baleine. L’exposition de l’œuvre de Thomas Monin a valorisé l’action des Rotariens en faveur de la protection marine. Une journée de sensibilisation des jeunes à la préservation de la biodiversité marine est régulièrement organisée en faveur d’écoliers de Monaco, Nice et San Remo, avec la participation des Rotary clubs locaux.

 

 

Intervenez-vous dans l’ensemble des causes prioritaires du Rotary ?

 

Notre club s’implique dans tous les domaines aussi bien localement qu’à l’international. Pour la jeunesse, nous offrons des cours de théâtre à des étudiants, parrainons deux candidats au RYLA (séminaire de formation à la responsabilité professionnelle), accueillons les jeunes du Youth exchange, décernons une bourse à un étudiant en médecine de Monaco qui poursuit son cursus à Paris. Cet étudiant a participé au marathon de Paris, vêtu d’un maillot à l’emblème de notre club et est venu remercier les Rotariens de Monaco au cours d’une récente réunion statutaire. Notre club suit de près l’évolution de ce futur médecin très méritant et brillant.

Nous rendons régulièrement visite aux personnes âgées résidentes en maisons de retraite en Principauté , auxquelles nous leur préparons des gaufres et des colombes de Pâques ; elles apprécient aussi nos invitations et notre accompagnement au Festival international du cirque de Monte-Carlo. Nos interventions ont aussi lieu à l’étranger, comme lors du séisme de 2023 au Maroc : la récolte de fonds a permis, avec le concours du Rotary club Casablanca-Nord, de reconstruire une école et un internat dévastés. Nous sommes également intervenus l’an dernier au profit de victimes des inondations en Émilie-Romagne, de concert avec plusieurs Rotary clubs italiens qui ont suivi les travaux de réhabilitation. Nous avons également fait construire un puits à eau dans une école baptisée « École Sainte-Dévote-Monaco » à Conakry en Guinée afin de favoriser les conditions de vie et nous allons financer des outils pédagogiques pour améliorer l’éducation des élèves. Nous faisons parfois appel à la Fondation Rotary pour des projets, comme celui réalisé avec le Groupe des six en faveur d’un dispensaire en Arménie.

Comme toujours, un Rotary club local suit l’évolution des travaux.

 

 

Comment financez-vous les actions d’intérêt public ?

 

Plusieurs de nos membres ont des facilités pour recueillir des dons privés. Le parrainage d’entreprises est un autre moyen de financement, comme c’est le cas chaque année avec la Monaco Rotary golf cup. Lors de ce tournoi, les 18 trous sont vendus à des entreprises qui invitent à cette occasion des clients ou des personnalités. Pour remercier ces entreprises, un encart publicitaire est publié dans notre brochure annuelle distribuée dans la Principauté.

 

 

Sous quelles formes se concrétise la présidence d’honneur du Prince souverain ?

 

Le chef d’État monégasque est président d’honneur du Rotary club Monaco. S.A.S. le Prince Albert II participe quelquefois personnellement à un gala que nous organisons. Chaque année, lorsque le gouverneur du district 1730 rend visite au Rotary club Monaco, il est reçu avec le président du club au palais princier. Tous deux signent le registre du palais. L’an passé, la présidente du Rotary International, Jennifer Jones, a été reçue en audience par le Prince souverain. Cette rencontre a été marquée par l’Appel de Monaco en faveur de l’éradication de la polio dans le monde. Elle symbolise la dimension internationale du Rotary et de notre club.

 

 

Contact : www.rotary.mc

 

 

PROPOS RECUEILLIS PAR CHRISTOPHE COURJON

Dans la même rubrique

Image LES VOYAGES FORMENT LE ROTARY

01/05/2024 - Magazine 849 - Mai 2024

LES VOYAGES FORMENT LE ROTARY

Des milliers de Rotariens vont se rendre à la Convention de Singapour ; outre les événements habituels de…

Lire
Image STEPHANIE URCHICK VEUT UN ROTARY « TOUT SIMPLEMENT IRRÉSISTIBLE »

01/05/2024 - Magazine 849 - Mai 2024

STEPHANIE URCHICK VEUT UN ROTARY « TOUT SIMPLEMENT IRRÉSISTIBLE »

Stephanie Urchick n’est pas du genre à baisser les bras face au changement. Au contraire, elle le prend à…

Lire

Rechercher un club

la boutique s'abonner