L’UNITÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE : DES NON ROTARIENS AGISSENT AVEC DES ROTARIENS

Magazine 846 - Février 2024

Groupe de bénévoles non Rotariens, une Unité de développement communautaire (UDC) agit de concert avec son Rotary club parrain pour aider des populations à améliorer ses conditions de vie. Il existe actuellement près de 13 000 UDC à travers une centaine de pays, principalement en voie de développement, qui apportent des réponses concrètes à des nécessités ponctuelles ou à des problématiques locales plus enracinées.

Image L’UNITÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE : DES NON ROTARIENS AGISSENT AVEC DES ROTARIENS

Apporter des solutions sur le long terme à des collectivités dans les sept axes d’action prioritaire du Rotary International est l’objectif de ces UDC dont l’originalité est de faire intervenir des bénévoles du pays ou des environs et d’inclure les bénéficiaires dans la réalisation du projet. Lorsque les habitants participent à des initiatives qu’ils ont eux-mêmes souhaitées, les résultats apparaissent plus durables, d’autant plus que des responsables locaux sont formés. Qu’il s’agisse de moderniser l’agriculture d’un village, d’apporter de l’eau potable à des habitants, d’établir une formation professionnelle dans des régions qui en sont dépourvues, les UDC apportent des solutions grâce à l’implication de spécialistes et de toute personne de bonne volonté soutenus par des Rotariens.

 

Un lien étroit avec le club parrain

Tout Rotary club peut parrainer une UDC située dans son district, quel que soit le niveau de développement du pays. Il en existe des dizaines aux États-Unis, au Japon ou en Australie, mais l’Inde compte à elle-seule 53% des UDC actuellement en place dans le monde.

Les Unités de développement communautaire sont aussi bien actives en zones rurales qu’en régions urbaines. Toute personne adulte qui souhaite participer à une action de service soutenue par un Rotary club peut rejoindre une UDC. Celle-ci accueille aussi bien des particuliers que des associations locales qui souhaitent œuvrer pour le progrès d’une collectivité. Chacun apporte sa force de travail ou ses compétences pour constituer un groupe d’au moins 10 bénévoles qui s’engagent à œuvrer dans la durée. Le Rotary club parrain suit régulièrement l’activité des travaux par l’intermédiaire d’au moins un de ses membres désigné comme conseiller pour ce programme. Le club parrain facilite le financement du programme entrepris, apporte les compétences de certains de ses membres : un Rotarien architecte, agronome, enseignant, juriste ou électricien est invité à apporter son expertise pour soutenir un projet d’intérêt public.

 

Une action souvent transversale

Les UDC entreprennent fréquemment des projets qui interviennent sur plusieurs axes d’actions du Rotary. C’est le cas du grand projet conduit en Côte d’Ivoire par le Rotary club Abidjan 2 Plateaux en faveur de la commune d’Eléhobabo, située dans la région d’Aboisso, à une centaine de kilomètres à l’Est d’Abidjan. L’action avait débuté dans les années 1990 par la construction d’une école primaire, de logements d’enseignants et d’un dispensaire. Architectes, maçons, couvreurs, plombiers, ouvriers avaient entre autres participé à ces constructions, sous le contrôle des Rotariens qui avaient apporté les fonds, avec le concours de mécènes. « En 2023, nous avons décidé d’autonomiser la communauté locale grâce à la création d’une UDC. Une serre agricole de 550m2 alimentée par un forage flambant neuf et un château d’eau de grande capacité ont été construites » explique Jean Amani, ancien président du Rotary club Abidjan 2 Plateaux. Des entreprises ivoiriennes sponsorisent cette initiative, notamment une institution bancaire ainsi que des sociétés immobilières et du bâtiment. Yssouf Gbané et Yao Kouadio, également anciens présidents du club, précisent « qu’une première récolte de tomates 100% bio a été faite fin mars 2023. Cette action met en place les jalons d’un vrai développement durable, écologique et à fort impact ».

En effet, l’aspect environnemental apparaît de plus en plus présent dans les projets conduits dans le cadre des Unités de développement communautaire.

 

La cause environnementale en progression

Une grande action de reboisement est entreprise depuis l’an passé au Burkina Faso dans le cadre d’une UDC parrainée par le Rotary club Ouagadougou Savane. Ce dernier soutient le développement du village de Doumdoulma, situé dans la commune de Tanghin Dassouri, près de la capitale burkinabé. Issaka Wangraoua, porte-parole de cette UDC, rappelle que «  le Rotary club Ouagadougou Savane a plusieurs réalisations à son actif à Doumdoulma. Il s'agit, entre autres, d'un bosquet de huit hectares, d'un forage, de l'électrification de l'école primaire du village ». Le président du Rotary club Ouagadougou Savane, Aimé Olivier Badoh, souligne que son club s’implique en faveur de ce village depuis 19 ans et  invite les écoliers à protéger les plants récemment mis en terre. « Les arbres que nous avons planté aujourd'hui deviendront vos amis, vos protecteurs et vos enseignants silencieux. Vous grandirez en harmonie avec eux, et ils vous rappelleront constamment l'importance de préserver la beauté et la vitalité de notre environnement. Ces arbres seront votre héritage et un témoignage tangible de la manière dont chacun d'entre nous peut contribuer un monde meilleur.» Cailcédrats, acacias et eucalyptus sont plantés en nombre, avec la participation active de Rotariens qui donnent l’exemple en retroussant leurs manches.

 

Une meilleure harmonie entre les habitants

Rapprocher les communautés est aussi l’un des objectifs des Unités de développement communautaire. Pauvreté, délinquance et rivalités ont atteint des proportions inquiétantes à Haïti. Le Rotary club Port-au-Prince a lancé sa première UDC qui intervient dans le domaine du sport, dans la localité de Bas peu de chose, dans la banlieue de la capitale haïtienne. Un partenariat est noué avec les dirigeants du Victory Football Club afin d’intéresser de nombreux jeunes, souvent désœuvrés. Des équipements sportifs sont procurés, des équipes sont formées, entraînées, et des rencontres sportives sont organisées. Le but est d’établir  un cadre dans lequel les jeunes trouvent une discipline, le goût de l’effort, le respect de règles et  des autres. « Un championnat des moins de 20 ans est organisé  à Bas peu de chose » annonce Gérard Janvier, le représentant du Rotary club Port-au-Prince pour cette UDC.  « Cette initiative rotarienne a non seulement pour mission de créer une harmonie entre les habitants de différents quartiers, mais elle réalisera des projets dont les objectifs principaux viseront à contribuer à l’amélioration des conditions de vies précaires des plus vulnérables », commente Anderson Laforêt, secrétaire de cette UDC. Réunir les jeunes à travers le sport est aussi l’occasion de les intéresser à d’autres questions ; lors de la cérémonie de lancement de cette UDC, une conférence-débat autour de l’énergie renouvelable et l'entrepreneuriat a été proposée : une façon de faire réfléchir la jeunesse déshéritée sur un avenir plus prometteur.

 

Les Unités de développement communautaire sont au cœur de la cité et répondent à différents besoins locaux. Nécessitant de façon générale peu d’investissements financiers, mais surtout du travail bénévole, elles favorisent la pérennité des actions. Les UDC font participer des bénéficiaires qui ont la fierté de travailler pour leur propre avenir, sans ressentir l’impression d’être pris en charge par autrui. Elles rapprochent les Rotariens de tous ceux qui veulent apporter leur aide pour le progrès d’une collectivité. Une étude du Rotary International, réalisée en 2023 auprès des présidents des Rotary clubs impliqués dans une UDC,  révèle que dans 20% des cas au moins un membre d’une UDC devient Rotarien. Preuve en est que l’action est au cœur du renouvellement des effectifs.

 

Contact : www.rotary.org/rcc

 

Les UDC surtout présentes en Asie

Au 1er juillet 2023, on compte 12 903 UDC réparties dans 103 pays, dont 6 806 en Inde et      2 174 aux Philippines.

 

 

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

 

Dans la même rubrique

Image LA CONVENTION DE SINGAPOUR SE RAPPROCHE

01/02/2024 - Magazine 846 - Février 2024

LA CONVENTION DE SINGAPOUR SE RAPPROCHE

Les anecdotes sont nombreuses au cours d’une convention mondiale. Par exemple deux Rotariens qui ne se connaissent pas…

Lire
Image AU ROTARY, ON NE SE SERRE PLUS LA MAIN, MAIS ON SE SERRE LES COUDES

17/03/2020 - Rotary Mag 800 - Avril 2020

AU ROTARY, ON NE SE SERRE PLUS LA MAIN, MAIS ON SE SERRE LES COUDES

TEXTE DE FRANÇOISE DURAND   Depuis quelques jours, les Rotary clubs ne se réunissent plus. Dans le monde…

Lire

Rechercher un club

la boutique s'abonner