ShelterBox, une réponse rotarienne sur le terrain des catastrophes

Partenaire du Rotary International pour les secours aux victimes de catastrophes dans le monde, ShelterBox est doté d’une logistique et d’un savoir-faire qui fait de lui un acteur de premier plan. Chirurgien à la retraite, Michel Monteau est membre du Rotary club Reims, responsable de ShelterBox France ; il sensibilise chacun à l’action permanente et universelle entreprise.

Image ShelterBox, une réponse rotarienne sur le terrain des catastrophes

Quel est le statut de ShelterBox par rapport au Rotary International ?

 

ShelterBox est un programme partenaire du Rotary International qui a été renouvelé en juin dernier pour trois ans. Ce partenariat est signé avec le siège mondial basé en Angleterre, mais aussi avec les 15 associations affiliées dans le monde, dont ShelterBox France.

ShelterBox est une association d’essence rotarienne, car elle a été fondée par un Rotarien, Tom Henderson, est administrée par des Rotariens et demeure soutenue par de nombreux Rotary clubs et districts. Néanmoins, elle reste indépendante du Rotary.

 

 

Quelle est sa spécificité par rapport aux nombreuses organisations de secours aux sinistrés ?

 

ShelterBox existe depuis l’an 2000, agit dans les zones les plus difficiles, et a vu sa philosophie évoluer en 2013. Depuis cette date, l’aide aux sinistrés ne se limite plus à l’octroi d’une tente familiale et de matériels de survie : ShelterBox apporte un suivi aux personnes qu’il secoure jusqu’au moment où elles retrouvent un toit. Des formations sont parfois prodiguées aux sinistrés, comme ce fut le cas de victimes de Boko Haram auxquelles nous avons appris à construire des maisons en dur.

 

Quels sont les moyens dont dispose ShelterBox ?

 

En 2018, notre organisation a collecté 17 millions d’euros à travers le monde. 92 % des dons proviennent de Rotary clubs en France et dans la plupart des pays d’Europe, et 35% dans le monde ; le Royaume-Uni représente à lui seul 45 % des dons reçus. Le siège de ShelterBox dispose de 120 salariés, les associations affiliées de France et d’Europe ne sont animées que par des bénévoles Nous voudrions que des bénévoles français rejoignent les équipes. Mondialement 80% de nos recettes sont consacrées aux programmes et 20% aux frais de gestion. 2018 et 2019 sont une exception avec un rapport 70%-30% en raison d’importants recrutements de personnels qualifiés pour faire face aux défis posés par la croissance 

ShelterBox ne reçoit que des dons, aucune subvention ne lui parvient.

 

 

Pourquoi ShelterBox n’est-il pas intervenu aux Bahamas cette année ? 

 

Le président 2018-2019 du Rotary International, Barry Rassin, est Bahaméen. Ce dernier s’est beaucoup impliqué pour aider son pays en créant un fonds propre « Dorian », du nom du cyclone qui a frappé durement l’archipel. Ce fonds a été très abondé, en grande partie par des Rotariens du monde entier. Une équipe de ShelterBox s’était rendue sur place peu après le passage du cyclone et a renseigné Barry Rassin sur les besoins nécessaires. À Abaco, l’île la plus touchée, l’intervention de ShelterBox n’était pas nécessaire car toute la population avait fui. Dans ces conditions le gouvernement avait interdit l’installation de tentes Les Bahamas sont un État riche et nous ne doutons pas que la vie reprendra très vite le dessus.

 

Comment intervenez-vous après une catastrophe majeure ?

 

Une équipe de ShelterBox se rend dans le pays victime d’une tragédie d’envergure, naturelle ou pas. Elle évalue les besoins des populations, se renseigne sur les autorisations nécessaires à obtenir du gouvernement concerné. Avec des organisations non gouvernementales (ONG), nous nous concertons pour étudier et répartir les compétences de chacun. Nous travaillons souvent avec la Croix/Croissant Rouge, avec laquelle nous avons signé un accord de partenariat Nous sommes souvent aussi sous-traitants d’organisations Internationales comme le HCR. ShelterBox agit fréquemment avec l’ONG américaine Habitat for Humanity, qui est comme nous partenaire du Rotary International.

 

Comment s’établit la logistique de votre organisation ?

 

Nous disposons de trois dépôts de matériels de secours dans le monde*. Répartis sur trois continents, ces entrepôts sont des postes avancés pour répondre aux catastrophes, où qu’elles soient. Les grandes boîtes standards dans lesquelles se trouvent une tente pouvant abriter une famille ainsi que du matériel de survie (outils, filtre à eau, couvertures etc.) sont actuellement utilisées pour 20% de nos interventions. ShelterBox agit de plus en plus dans la construction « à la carte » pour abriter les sinistrés, en utilisant parfois des restes d’édifices. Nous fournissons de plus en plus de matériels utilitaires tels que des moustiquaires et des lampes à énergie solaire. L’aide des Rotariens des pays dans lesquels nous intervenons est déterminante, en particulier pour obtenir les autorisations administratives afin d’agir. Le concours de Rotaractiens, comme au Paraguay lors des graves inondations en mai dernier, a été très apprécié.

Il est capital de s’appuyer aussi sur des organisations du pays concerné ; nous avons notamment travaillé en Syrie avec une ONG et tissé beaucoup de partenariats locaux afin de secourir des victimes de la guerre. Les secours apportés par ShelterBox reposent en effet aussi bien sur des partenariats internationaux que locaux.

 

Que faut-il faire pour devenir bénévole ?

 

ShelterBox France a besoin de bénévoles de terrain. 15 « ambassadeurs » dans 15 districts forment de petites équipes. ShelterBox Trust a besoin de volontaires de terrain. L’aptitude requise porte sur les capacités à réagir face à l’adversité et l’imprévu. Des formateurs évaluent les candidats au cours de quatre étapes : les deux premières sont des entrevues sur Internet, la troisième est un pré-stage au siège mondial en Cornouaille, et la quatrième étape consiste en un stage approfondi pour ceux qui ont passé avec succès les trois premières épreuves. Un bénévole s’engage à être disponible 15 jours d’affilée deux fois par an. 

Actuellement, ShelterBox compte environ 300 bénévoles dans le monde, de 20 nationalités mais aucun Français.

 

Quels sont actuellement les terrains d’action de ShelterBox ? 

 

En 2018, ShelterBox est intervenu dans 17 pays, lors de 18 catastrophes. Les Philippines ont en effet été touchées deux fois et il a fallu 10 jours pour accéder aux victimes des typhons. Cette lenteur s’explique par le fait que les autorités acceptent difficilement l’aide extérieure, considérée comme humiliante. Dans ce pays, 230 000 personnes ont été secourues et mises en sécurité. Dans des pays comme le Tchad et le Cameroun, il nous a manqué des volontaires de terrain francophones afin de mieux aborder les populations. Au Malawi, les Rotariens locaux ont été extraordinaires de par leur accompagnement, tant pour les formalités administratives, que pour le transport du matériel. 

 

ShelterBox France bénéficie-t-il d’une autonomie vis-à-vis de la maison mère ?

 

ShelterBox France peut utiliser directement les fonds qu’il a récoltés ou les transférer à tout autre organisme affilié à ShelterBox Monde. ShelterBox France est reconnu d'utilité générale, et comme telle, les dons qui lui sont remis sont déductibles d’impôts, tant pour les entreprises que pour les particuliers ; nous fournissons des certificats à chaque donateur. ShelterBox France bénéficie d’une autonomie complète par rapport au siège mondial.

 

 

Des évaluations sont-elles réalisées après une intervention ?

 

Des équipes d’évaluation sont envoyées sur les sites deux et six mois après le début de l’intervention. Il s’agit d’analyser l’impact des secours auprès des sinistrés. Ce travail est très utile pour une meilleure gestion et est consultable sur internet. Il s’agit d’un souci de transparence vis-à-vis des donateurs, tout est fait pour que l’argent soit le mieux utilisé.

Les fonds nous parviennent surtout au moment des catastrophes, nous n’avons pas réussi à ce que les dons soient lissés au cours de l’année. Notre souhait repose sur la fidélisation des donateurs afin que ce formidable outil à la disposition du Rotary puisse continuer à apporter toute son efficacité.


        
      Consulter:    https://www.rotary.org/fr/shelterbox-daunting-final-exam-volunteers

 

Dans la même rubrique

Image Conférence présidentielle du Rotary à l'Unesco, le 28 mars 2020

05/12/2019 -

Conférence présidentielle du Rotary à l'Unesco, le 28 mars 2020

Les Rotariens ont soutenu la création de l’Unesco dans les conférences des ministres de l’Education du monde…

Lire
Image LE ROTARY OUVRE DES OPPORTUNITÉS

21/01/2020 - Thème 2020-2021 du président…

LE ROTARY OUVRE DES OPPORTUNITÉS

Lire