Quoi de neuf au Conseil de législation ?

Le conseil de législation s'est tenu du 14 au 18 avril, à Chicago. Parlement du Rotary, il est l'instance qui se réunit tous les trois ans, afin d'examiner les propositions d'évolutions des statuts et du règlement intérieur du Rotary international. Des étapes décisives pour l’avenir du Rotary. TEXTE DE REGIS ALLARD

Image Quoi de neuf au Conseil de législation ?

 

Toutes les décisions intervenues visent à permettre une évolution notable du Rotary, dont l’essor reste le sujet d’enjeu. Rajeunir et se renforcer, permettre une communication efficace sur les actions et implications, se fixer des objectifs ambitieux avec une organisation qui sait s’adapter, autant de fils conducteurs qui ont inspiré les décisions intervenues.

Le Conseil de législation reste le lieu de l'exellence qui consacre la vie institutionnelle du Rotary et ses évoluations. > Lire l'article dans son intégralité

 

 

LES PRINCIPALES DÉCISIONS      La nomenclature des décisions est rappelée entre parenthèse.

 

En matière de jeunesse

(19-072) Le Rotaract devient partie intégrante du Rotary, cessant d’être un programme du Rotary et permettant au Rotaract (club et membres) de faire pleinement partie du Rotary. Les modalités concrètes, notamment pour les aspects touchant aux cotisations et aux votes appelant encore des définitions à intervenir.

 

En matière économique

(19-082) : Augmentation des cotisations d’un dollar par an, pendant trois ans. L’augmentation est contenue par référence à celles passées et ne visent qu’à éviter l’appel aux réserves
(19-093) : Changer la dénomination d’excédent ou de réserve générale par réserve du Rotary. Cette modification revêt un caractère symbolique et correspond plus aux normes comptables de l’État de l’Illinois, siège du RI.

 

En matière dynamique

(19-067 et 19-068) : Rejet des propositions visant à supprimer ou rendre optionnel l’abonnement obligatoire aux magazines du Rotary. Cette disposition renforce le partage de la communication et son appropriation.

(19-037) : Les fonctionnaires des administrations publiques et les élus peuvent désormais être admis sous une classification les nommant ès-qualité. Cette disposition abrogée était peu connue des Rotariens.

 

En matière structurelle

(19-025) : Les rapports d’assiduité sont remplacés par des rapports d’activité. Cette disposition    vise à renforcer la connaissance des actions menées par les clubs.

(19-029) : Les clubs satellites sont soumis, en matière financière, aux mêmes flexibilités en matière de vérification que les clubs Rotary. Cette évolution lève les contraintes des contrôles préalablement organisés.

(19-062) : Le secrétaire général du RI devient directeur général. Cette disposition n’est assortie d’aucun avantage supplémentaire lié à la fonction, mais doit permettre une autre identification, par les interlocuteurs extérieurs, de la fonction exercée à ce niveau.

 

En matière complémentaire
(19-117) : Le conseil d’administration du RI est autorisé à solliciter une nouvelle référence en matière fiscale, de telle manière à lui permettre d’optimiser ces impositions fiscales. Cette disposition, si elle est confirmée par les démarches à engager, fera relever le RI du statut fiscal américain relevant des associations à vocation caritative.

 

Des informations complémentaires sont disponibles sur :  mon rotary » rotary.org/fr

Dans la même rubrique

Image POLIO : L' ULTIME FEUILLE DE ROUTE ?

04/06/2019 - HAMBOURG CONVENTION 2019

POLIO : L' ULTIME FEUILLE DE ROUTE ?

Le plan 2019/2023 conçu par l'Initiative Mondiale pour l'Éradication de la Polio s’appuie sur les…

Lire
Image Les possibilités d'action sont sans limite

29/05/2019 - BARRY RASSIN - PRESIDENT DU…

Les possibilités d'action sont sans limite

Lorsque je repense à tout ce que j'ai vu et à toutes les personnes que j'ai ren­contrées depuis que je…

Lire