UN SEMESTRE À IMAGINER LE ROTARY AUTOUR DU MONDE

01/01/2023 - Magazine n°833 Janvier 2023

Arrivée à mi-mandat, la présidente du Rotary International – Jennifer Jones – a la satisfaction de constater la forte implication des Rotariens dans de multiples domaines. À la différence de la plupart de ses prédécesseurs, la présidente rencontre peu de chefs d’État ou de gouvernement et privilégie le contact avec les clubs et de façon durable.

Image UN SEMESTRE À IMAGINER LE ROTARY AUTOUR DU MONDE

Jennifer Jones imagine un Rotary où les membres passent à l'action pour concrétiser leurs rêves. Au cours de ses déplacements, elle favorise les rencontres avec des clubs impliqués dans l’une des quatre initiatives qu’elle promeut : s’engager en faveur de la diversité, de l'équité et de l'inclusion (DEI) ; créer une expérience de club accueillante ; émanciper les filles ; élargir l’influence du Rotary. Des longs moments d’échanges avec les Rotariens sur le terrain qui n’obèrent pas les obligations traditionnelles d’un président, que ce soient les réunions du conseil d’administration, les Institutes ou la formation des futurs dirigeants du Rotary International .

 

On peut être prophète dans son pays

La présidente a débuté son mandat par une originalité sans précédent : elle a accompli une traversée de son pays – le Canada – de la côte pacifique au littoral atlantique, à la rencontre de clubs de chaque province. Hasard de la situation : le 1er juillet est la fête nationale du Canada ainsi que le début de l’année rotarienne.

« Le tour du Canada était impressionnant car chaque étape montrait la diversité culturelle. C’était palpitant de voir de ses propres yeux ce qu’accomplissent les Rotariens » déclare Jennifer Jones qui s’est même rendue dans les territoires du Nord-Ouest constater les efforts de Rotariens afin de rapprocher les communautés autochtones et les populations plus récemment installées. Une action qui entre pleinement dans la DEI.

 

Défendre les droits des femmes

Le thème de la Diversité Équité Inclusion est souvent illustré par des projets en faveur de femmes. Lors de l’Institute d’Abidjan ( voir Rotary Mag de décembre pages 12-13) la présidente procède au lancement d’un programme d’alphabétisation de 10 000 femmes dans 26 communes de la Côte d’Ivoire. Cette opération dénommée « Opération 10 000 lumières » est initiée par le Rotary club Abidjan Bietry qui bénéficie du soutien de l’Unesco.

Au Pakistan, pays dans lequel Jennifer Jones a accompagné des équipes de vaccination contre la polio, le rôle des agents de santé féminins est mis en valeur : « elles s'exposent tous les jours à des risques sur le terrain et s'engagent, malgré les obstacles, à vacciner jusqu'au dernier enfant contre la polio. » Le programme de vaccination collabore avec la police et les autorités locales pour assurer leur sécurité. « J’ai pu voir l’extraordinaire travail accompli par les membres du Rotary sur le terrain. De surcroît, plus de 60% des vaccinateurs pakistanais sont des femmes et elles réalisent un travail remarquable pour instaurer la confiance et convaincre les mères » souligne-elle.

Après avoir revêtu un superbe sari offert par ses hôtes en Inde, la présidente prend une nouvelle fois fait et cause pour l’émancipation des jeunes filles : « il faut briser les barrières du genre ; je voudrais inspirer les jeunes filles pour qu’elles pensent que si j’ai pu atteindre des responsabilités, elles peuvent le faire elles aussi » martèle Jennifer Jones lors d’u tour de l’Inde. Bien que le système des castes soit officiellement aboli, les mentalités évoluent peu dans nombre de régions indiennes.

 

 

Des visites de projets dans les régions les plus éloignées

 

Lorsque Jennifer Jones se rend dans une école primaire d’un village des hauts plateaux du Guatemala et demande qui voudrait devenir chef de l’État, tous les élèves lèvent la main. Avant le lancement d'un programme de lecture soutenu par des Rotariens dans le village de Chajalajyá, les élèves quittaient souvent l’école sans bagage. « La lecture va changer notre société », déclare alors la directrice à la présidente du Rotary International. « Les livres offerts par les Rotariens représentent des outils puissants que nous donnons aux enfants pour éradiquer l'ignorance » explique la directrice de cette école isolée. Le plan d'alphabétisation du Guatemala s'efforce depuis 25 ans d'améliorer les taux de lecture.

En Zambie, Jennifer Jones se rend compte en visitant des régions rurales des désastres occasionnés par la malaria. Elle encourage les nombreuses actions rotariennes d’envergure menées dans ce cadre, que ce soient des distributions de moustiquaires imprégnés ou des médicaments . Le paludisme est en effet l'une des principales causes de décès dans de nombreux pays en développement, il affecte de manière disproportionnée les habitants des régions rurales. Des médicaments et des traitements sauvent d’innombrables vies, encore faut-il qu’ils atteignent les zones les plus reculées. Le plan « Partenaires pour une Zambie sans paludisme » est le premier bénéficiaire d'une subvention des programmes d’économie d’échelle de la Fondation Rotary. Dans deux provinces de ce pays d’Afrique australe, 2 500 agents de santé bénévoles ont été sélectionnés par leur communauté. Ils sont formés pour rapprocher les soins de ceux qui en ont besoin, et sont capables de diagnostiquer et de traiter le paludisme ainsi que d'autres maladies. Grâce à la subvention, « Partenaires pour une Zambie sans paludisme » s’efforcera de réduire le nombre de cas de 90% dans les zones ciblées. Le programme distribue également des fournitures médicales pour un diagnostic, un traitement et une collecte de données plus efficaces.

 

 

La promotion incessante de la paix

 

Les actions en faveur des populations ukrainiennes déplacées font l’objet de nombreux encouragements envers des clubs du monde, particulièrement ceux d’Europe qui assurent des livraisons matérielles et l’accueil de familles de réfugiés. La présidente souligne à travers ses déplacement les nombreuses subventions accordées dans ces domaines, en particulier celles abondées par le Fonds secours en cas de catastrophe. Lors de la semaine passée en Ouganda, après avoir observé plusieurs initiatives pour rapprocher les communautés de ce pays, elle se rend au nouveau centre du Rotary pour la paix, situé à l’université Makerere. Inauguré en 2020, ce cursus de niveau master financé par la Fondation Rotary forme des étudiants aux questions de résolution des conflits. On compte à présent sept centres du Rotary pour la paix à travers le monde, celui de Makerere devenant le premier d’Afrique.

 

Une présence médiatique

Dirigeante d’une société de production télévisuelle qu’elle a fondée, la présidente est une professionnelle des médias . Affirmant la nécessité de porter la voix du Rotary sur les différents médias, elle apparaît sur la scène du Global Citizen Festival, le 24 septembre, pour souligner l'engagement du Rotary en faveur de l'éradication de la polio et annoncer que 150 millions de dollars supplémentaires sont consacrés à cet effet. Elle s’exprime lors de ce grand concert annuel devant 60 000 personnes à New York et des centaines de milliers d'autres en ligne et à la télévision, rappelant que la résurgence de cas de polio constatés doit être combattue grâce aux vaccinations. Elle annonce sur cette tribune mondiale que les fonds supplémentaires sont alloués à l’Initiative mondiale pour l’éradication de la polio (IMEP), et déclare rechercher de nouveaux engagements financiers en vue d'éradiquer définitivement la polio. « Citoyens du monde, utilisez votre voix — aidez-nous à appeler les gouvernements, les entreprises et les autres dirigeants à se joindre à nous pour s'engager de manière ambitieuse lors du Sommet mondial de la santé à mettre fin à la polio pour toujours. » Elle appelle de façon constante les Rotary clubs à faire connaître au grand public leurs actions : « jusqu’à récemment, il était attendu des Rotariens qu’ils restent discrets quant à leurs actions. Je comprenais et appréciais ce sentiment. L’humilité est en effet un trait de caractère merveilleux et nous devrions continuer à l’entretenir par d’autres moyens. Alors, comment faire ressentir le Rotary aux gens ? La meilleure façon est de partager nos instants Rotary. Nous en avons tous, quand l'ordinaire se heurte à l'intention pour créer quelque chose d'extraordinaire » exprime la présidente.

 

La seconde moitié du mandat présidentiel débute le 1er janvier ; c’est traditionnellement une accélération du rythme déjà soutenu, en vue de la convention mondiale qui se tiendra fin mai à Melbourne. Ce sera le moment pour la présidente de faire un bilan de sa mandature…et de transmettre symboliquement ses fonctions à son successeur - l’Écossais Gordon Mc Inally – qui deviendra à son tour président le 1er juillet. La roue aura encore tourné d’un cran, témoignant d’un mécanisme parfaitement huilé !

 

 

Présente dans la plupart des Institutes

Colloques qui rassemblent au niveau de la zone ( entité d’environ 35 000 Rotariens), les dirigeants actuels, passés et futurs, les Institutes reçoivent traditionnellement le président en exercice du Rotary International. Ces derniers mois, la participation de Jennifer Jones aux débats sur l’avenir du Rotary a notamment eu lieu aux Institutes de Bâle, Limassol et Abidjan. Ces trois institutes couvraient à eux seuls les 2/3 des pays où existe le Rotary.

 

Représentée aux conférences de districts et aux organisations internationales

Chaque conférence de district se tient en présence d’un ancien gouverneur représentant le président du Rotary International. La plupart des grands organismes internationaux (ONU, Unicef etc.) ont un représentant du Rotary International. En octobre, Jennifer Jones a assisté au siège de l’OMS à Genève aux travaux consacrés à l’éradication de la polio.

 

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

 

Dans la même rubrique

Image SEMINAIRE DE LA PAIX AUX ETATS-UNIS: APPEL A CANDIDATURES

13/12/2022 -

SEMINAIRE DE LA PAIX AUX ETATS-UNIS: APPEL A CANDIDATURES

Ce 4 e séminaire s’adresse à de jeunes françaises ou français, étudiants, rotaractiens ou…

Lire
Image CONVENTION 2023 : RENDEZ-VOUS À MELBOURNE !

01/01/2023 - Magazine n°833 Janvier 2023

CONVENTION 2023 : RENDEZ-VOUS À MELBOURNE !

À la fin de chaque année rotarienne, à l’invitation du président du Rotary International, tout…

Lire

Rechercher un club

la boutique s'abonner