L’ILLETTRISME SE COMBAT DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE

Des Rotary clubs lyonnais s’investissent depuis 20 ans dans une action d’envergure destinée à combattre l’illettrisme en France dès le début de l’école primaire. À travers l’association Savoir lire qu’ils ont fondée, ces Rotary clubs apportent les moyens pour que des milliers d’enfants en difficulté de lecture quittent le cours préparatoire (CP) avec les bases suffisantes.

Image L’ILLETTRISME SE COMBAT DÈS LE PLUS JEUNE ÂGE

Fin juin, l’ensemble des Rotary clubs de Lyon est convié à une cérémonie pendant laquelle est rappelé la nécessité d’œuvrer contre l’illettrisme, fléau toujours présent en France, et les résultats de l’implication des Rotariens de l’agglomération. À cette occasion est remis à Nicole Notat, ancienne dirigeante syndicale connue de tous, et actuellement présidente de l’association Coup de pouce, un financement de 45 000 € pour poursuivre le combat contre l’illettrisme dans le pays.

 

 

Attaquer le problème à sa racine

 

Selon l’Éducation nationale, 20% des élèves ne maîtrisent pas les savoirs fondamentaux à la fin de l’école primaire. Un retard pris dès le CP qui nécessite d’agir auprès des enfants qui présentent des difficultés dans l’apprentissage de la lecture. Les clubs Coup de pouce apparaissent comme une solution astucieuse et efficace. Ceux-ci réunissent dans la classe du CP, après le cours, cinq enfants encadrés par un animateur spécialement formé. Pendant deux heures, quatre soirs par semaine, de décembre à juin, ils apprennent à échanger et à travailler seul ou ensemble, maîtriser les savoirs fondamentaux et renforcer leur confiance en eux. L’association Coup de pouce a progressivement développé son action sur tout le territoire. Nicole Notat explique que son association « accompagne aujourd’hui près de 10 000 enfants chaque année. Compte tenu de l’urgence liée à la crise de la Covid, l’objectif est de passer à 15 000 enfants d’ici 2024 ». Elle souligne que l’enjeu principal n’est plus de trouver de nouvelles idées mais d’apporter à tous les enfants qui en ont besoin « les solutions qui marchent ». Les Rotary clubs font partie des soutiens les plus pérennes de cette opération de mise à niveau des enfants en difficulté.

 

 

« Savoir lire », une initiative rotarienne

 

Pour soutenir Coup de pouce, des Rotariens lyonnais ont fondé l’association Savoir lire. Son président, Jean-Pierre Minassian, membre du Rotary club Lyon, souhaite « que chaque club Coup de pouce soit parrainé par un Rotary club. » Savoir lire met en œuvre de multiples actions pour recueillir des fonds, parrainer les clubs Coup de pouce locaux, favoriser la mise en relation avec des élus ou des grands donateurs tels que la Banque de France. « En 20 ans près de 800 000 euros ont été apportés à l’association Coup de pouce par les Rotariens » précise Patrick Féminier, membre du Rotary club Lyon-Nord.  Cette somme représente 4 000 enfants arrachés à la spirale de l’échec scolaire.

 

L’un des plus importants soutiens en cours est celui du Rotary club Lyon Part Dieu.  Son action consiste à fournir des cahiers d’été – auparavant appelés devoirs de vacances – créés pour les enfants bénéficiaires de Coup de pouce en 2022. Les bénéfices d’une exposition d’art contemporain et la demande d’une subvention mondiale de la Fondation Rotary devraient apporter les fonds nécessaires pour réaliser ces cahiers d’été qui, selon Anne-Marie Mourer « ne devraient pas perturber les enfants compte tenu de leur contenu novateur et adapté ».

Toutefois, le soutien des Rotariens n’est pas uniquement financier ; beaucoup rencontrent les parents d’élèves en difficulté lors d’une grande fête annuelle qu’ils organisent, rassemblant jusqu’à 800 personnes autour de personnalités telles qu’Éric Orsenna, de l’Académie française. Les Rotariens répondent aussi présents aux cérémonies de lancement des clubs Coup de pouce en début d’année scolaire, ou lors de séances de travail des élèves de CP. Plusieurs Rotary clubs de France apportent périodiquement un soutien à Coup de Pouce, mais l’association Savoir lire ne compte que des Rotary clubs de l’agglomération lyonnaise.

 

Lors des conclusions de cette cérémonie, le gouverneur 2020-2021 du district 1710, Jean-Luc Perrin, a déclaré « être surpris de constater que la lutte contre l’illettrisme soit souvent menée par des professeurs de mathématiques et des scientifiques ; l’utilisation des mots justes évite des conflits et il demeure important de travailler sur une grande échelle dans ce combat. » Jean-Luc Perrin a été enseignant en mathématiques et s’est toujours intéressé à la lutte contre l’illettrisme. Preuve en effet que l’on peut aimer les chiffres et les lettres…

 

 

La lecture, grande cause nationale en 2021-2022

 

Le président de la République française fait de la lecture une "Grande cause nationale". Pendant un an, jusqu'à l'été 2022, des initiatives destinées à favoriser l’apprentissage et la pratique de la lecture à tous les âges, notamment par les écoliers, seront menées.

 

 

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON