MAI 2021 : L'EDITO DE FRANÇOISE DURAND PRESIDENTE DU MAGAZINE ET DIRECTRICE DE LA PUBLICATION

Image MAI 2021 : L'EDITO DE FRANÇOISE DURAND PRESIDENTE DU MAGAZINE ET DIRECTRICE DE LA PUBLICATION
Oser le présent. Repenser au passé, imaginer l’avenir, c’est ce que nous faisons le plus fréquemment quand nous voulons convaincre du bien-fondé de nos idées. C’est ainsi que souvent nous oublions de vivre notre présent. Or, le présent mis en actions représente ce que nous sommes. Rotary Mag va donc, dans ce numéro, valoriser les actions présentes du Rotary, qu’il s’agisse d’actions locales ou d’actions mondiales, d’actions en faveur de la santé, de la protection de l’environnement ou de la jeunesse. Ces témoignages variés montrent combien les Rotariens vivent dans leur époque et sont à l’écoute du quotidien. Ce mois-ci, nous mettons l’accent (en y consacrant notre couverture) sur les grandes actions de reboisement entreprises dans le monde, soulignant ainsi à quel point la forêt est importante pour tous les hommes. Facteur de la biodiversité, reboiser notre planète s’impose comme une nécessité. Outre la dépollution de l’air, la forêt permet une meilleure gestion des phénomènes climatiques et contribue à la relance économique par l’émergence de nouveaux métiers. Les Rotary clubs l’ont compris depuis longtemps, puisqu’avant même que la protection de l’environnement soit reconnue comme axe majeur de la Fondation Rotary, ils se sont penchés sur des actions en faveur de la forêt. Pour autant, les Rotary clubs n’oublient pas les thèmes essentiels de leurs missions : aider les jeunes, soutenir les personnes en moins bonne santé et celles qui recherchent un emploi, leur sont des préoccupations permanentes. Les articles plus généralistes de votre Rotary Mag insistent aussi sur cette actualité : étudiants, nouvelles formes d’organisation de vie, confrontation de deux univers, celui des connexions plus fluides grâce à la 5G et isolement des zones blanches. Des thèmes forts qui nous confirment que notre monde est en pleine évolution, malgré la crise sanitaire. Confinement ne signifie pas blocage. Osons notre présent ! Place à l’action ! Françoise Durand