Méditation et neurosciences: la pleine conscience ouvre des pistes thérapeutiques

Exercice mental puissant, l’expérience méditative est bien plus qu’une technique de relaxation. Les neuroscientifiques ont prouvé qu’elle agit à la fois sur le fonctionnement et sur la structure du cerveau. Une longue série d’études a permis d’évaluer ces changements et d’observer l’amélioration des fonctions cérébrales. Texte de Laure Espieu

Image Méditation et neurosciences: la pleine conscience ouvre des pistes thérapeutiques

Environ trois millions de Français utilisent Petit Banbou, l'appli de méditation de pleine conscience la plus populaire de l'hexagone. Simple effet de mode ou véritable phénomène de fond ? Depuis 20 ans, les chercheurs mettent régulièrement en lumière les étonnantes vertus de cette pratique millénaire. En France, elles sont actuellement étudiées par 19 programmes de recherche en épidémiologie, psychiatrie, imagerie cérébrale ou épigénétique. Ni magique ni ésotérique, la méditation fait désormais partie des outils de prévention en matière de santé mentale promus par le ministère de la Santé. À l’occasion d’un colloque qui s’est tenu en juin 2019 à l’Assemblée nationale, le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la santé, s’exprimait ainsi : « De nombreuses études scientifiques ont montré des résultats positifs de cette pratique laïque et protocolisée sur l’attention focalisée, les symptômes anxio-dépressifs, la prévention des rechutes dépressives et addictives et de la dépression post-partum, les troubles bipolaires,la diminution de la tension artérielle et une meilleure gestion de la douleur.»...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Le roman d'espionnage, un genre à réhabiliter

Le roman d'espionnage, un genre à réhabiliter

Pourquoi lire des romans d’espionnage ? Ce genre compte nombre de chefs d’œuvre littéraires dus, entre…

Lire
Image Eau potable, assainissement : un droit pour tous

Eau potable, assainissement : un droit pour tous

L'Éthiopie connut une terrible sécheresse de 1983 à 1985, aggravée par une guerre civile, avec 400 000…

Lire

L'invitée
du mois

Julie Chapon

Julie Chapon

« Yuka, l'appli qui change notre façon de consommer »


À l’automne, vous avez reçu le prix Bold Future Award. À quoi sert ce type de prix ? Très peu de femmes osent se lancer, en tout cas pas assez. Je le vois autour de moi, des femmes de mon entourage…
Lire l'article complet