Eau potable, assainissement : un droit pour tous

Alors que les bouleversements climatiques, environnementaux et démographiques risquent de déclencher des catastrophes humanitaires, l'ONU a fait de l'accès potable et à l'assainissement un droit fondamental. À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, Rotary Mag dresse un état des lieux du partage de l'or bleu. Texte de Philippe Baqué

Image Eau potable, assainissement : un droit pour tous

L'Éthiopie connut une terrible sécheresse de 1983 à 1985, aggravée par une guerre civile, avec 400 000 morts et des images dramatiques qui déclenchèrent une mobilisation massive de l’opinion publique internationale, portée par la chanson de Michael Jackson We are the world. Les crises humanitaires liées aux graves déficits de la pluviométrie suscitent alors en Occident des réactions essentiellement caritatives. À l’aube du millénaire, la question de l’eau prend une tournure beaucoup plus politique avec la « guerre de l’eau » de Cochabamba, en Bolivie. De janvier à avril 2000, syndicats, paysans et partis politiques organisent d’importantes manifestations et affrontent la police et l’armée pour dénoncer la privatisation du système municipal de gestion de l’eau au profit d’une société américaine. L’augmentation brutale du prix menace de priver une partie de la population de l’accès à l’eau. Les manifestants obtiennent finalement gain de cause et la gestion de l’eau revient à la municipalité. Cochabamba devient un temps le symbole international du droit à l’eau pour tous. Celui-ci est désormais l’un des enjeux majeurs du XXIe siècle.

Le 28 juillet 2010, l’Assemblée générale de l’Onu a adopté une résolution qui reconnaît que le droit à une eau potable est un «droit fondamental,essentiel au plein exercice du droit à la vie et de tous les droits de l’homme » . La résolution appelle les États et les organisations internationales à « fournir des ressources financières, à renforcer les capacités et à procéder à des transferts de technologies, grâce à l’aide et à la coopération internationales, en particulier en faveur des pays en développement ». L’objectif est d’accroître les efforts pour fournir « de l’eau potable, salubre, propre, accessible et abordable, et l’assainissement pour tous»...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Le roman d'espionnage, un genre à réhabiliter

Le roman d'espionnage, un genre à réhabiliter

Pourquoi lire des romans d’espionnage ? Ce genre compte nombre de chefs d’œuvre littéraires dus, entre…

Lire
Image Méditation et neurosciences: la pleine conscience ouvre des pistes thérapeutiques

Méditation et neurosciences: la pleine conscience ouvre des pistes thérapeutiques

Environ trois millions de Français utilisent Petit Banbou, l'appli de méditation de pleine conscience la plus populaire…

Lire

L'invitée
du mois

Julie Chapon

Julie Chapon

« Yuka, l'appli qui change notre façon de consommer »


À l’automne, vous avez reçu le prix Bold Future Award. À quoi sert ce type de prix ? Très peu de femmes osent se lancer, en tout cas pas assez. Je le vois autour de moi, des femmes de mon entourage…
Lire l'article complet