L'expansion du commerce mondial chinois n'est pas sans limite

Les négociations commerciales sino-américaines font comprendre que l’addition des demandes américaines revient à demander aux Chinois de changer de régime. Si les deux partenaires n’arrivent pas à s’entendre, les nuages s’accumuleront. Comment en sont-ils arrivés là ? Pour répondre à cette question, il faut savoir si des économies régies par la libre concurrence peuvent cohabiter durablement avec celles de pays soumis au despotisme éclairé. Texte de Jean-Pierre Fiquet

Image L'expansion du commerce mondial chinois n'est pas sans limite

L’économie des pays gérés à l’occidentale fonctionne dans un cadre légal où chacun peut agir librement. Son fondement ultime est la liberté et la main invisible guidant les marchés n’est que la résultante de choix individuels.
L’empire chinois a été de tout temps soumis au despotisme éclairé. Les Chinois ont donné tout pouvoir au parti communiste pour faire bénéficier le pays de taux de croissance inconnus ailleurs. Les citoyens chinois pensent que si tout le monde devait donner son avis, ce ne serait que cacophonie. Jusqu’à ce que Xi Jinping prenne le pouvoir, le jardinier en chef était un groupe ; mais aujourd’hui Xi Jinping, 66 ans, décide de tout.

90 millions de personnes sont membres du parti ; elles tiennent le destin du pays entre leurs mains. Si la main invisible du marché venait à régir la Chine, les membres du parti communiste chinois se retrouveraient dans la situation de leurs collègues est-allemands après la réunification. Le PCC a résisté aux persécutions du Kouo Min Tang, aux Japonais, au Grand bond en avant et à la Révolution culturelle…et le hara-kiri n’appartient pas à la tradition chinoise !

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image La recherche scientifique au défi de la fausse science

La recherche scientifique au défi de la fausse science

On se doutait que la science ne resterait pas longtemps à l'écart du phénomène de la falsification des…

Lire
Image Le patrimoine se réinvente

Le patrimoine se réinvente

Président de Museumexperts et organisateur de Museva, un salon dédié aux locations privées de musées,…

Lire

L'invité
du mois

Mathieu Avanzi

Mathieu Avanzi

« NON, LE FRANÇAIS N’EST PAS MORT, C’EST UNE LANGUE RICHE ET VIVANTE »


À quel moment avez-vous compris que le français n’était pas une langue monolithique ? Je suis Savoyard. Petit, quand j’allais chez mes cousins, du côté de Grenoble, je trouvais qu’ils ne…
Lire l'article complet