La contrefaçon, un marché global juteux et dangereux

Un impact certain dans l'économie

Marques de luxe, jouets, objets du quotidien, médicaments...La contrefaçon ne semble pas avoirde limites. Alors que les pouvoirs publics paraissent presque démunis face à cette économie souterraine, les malfaiteurs continuent d’abreuver le marché avec des produits parfois dangereux. Texte de Marine Couturier

Image La contrefaçon, un marché global juteux et dangereux

Il a la forme et le design d’un sac Vuitton, mais à y regarder de plus près, un élément sème le doute: le numéro d’identification ne correspond à aucun code utilisé par la maison française. Le prix, dérisoire pour un Monogram, éveille lui aussi les soupçons.
Et pour cause, cette pièce est un faux. Quand approche Noël, le marché des produits de luxe contrefaits connaît un coup d’accélérateur, nombreux étant ceux à la recherche d’un joli cadeau à mettre sous le sapin. Et les grandes marques françaises, dont la réputation n’est plus à faire, sont particulièrement visées.Sur Internet, les bonnes affaires fleurissent mais ne sont pas toujours honnêtes. D’après une étude de Mark Monitor menée fin 2018, 68% des consommateurs ayant été abusés par un produit contrefait en ligne ont vécu leur mésaventure au moment de Noël. À ce moment-là de l’année, les jouets à la mode et connaissant régulièrement une rupture de stock sont une cible privilégiée des faussaires.

Une économie colossale

Au-delà de la seule période des fêtes, la contrefaçon touche un large panel de produits: chaussures, vêtements, équipements électriques, montres, cigarettes mais aussi médicaments. Pour ces derniers, Bernard Leroy, directeur de l’Institut de recherche anti-contrefaçon de médicaments(Iracm), préfère le terme de«falsification» mettant davantage l’accent sur les risques pour la santé. «Ce trafic génère 200 milliards de dollars de chiffre d’affaires en visant des maladies comme la tuberculose, le sida et les nouvelles épidémies telles que la grippe aviaire ou Ebola. La France est plutôt épargnée grâce au système de sécurité sociale, mais certains faux médicaments se vendent tout de même sur Internet, certains par exemple pour régler les troubles de l’érection, perdre du poids, gagner du muscle ou dépigmenterlapeau.»...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Les monnaies alternatives ont la cote

Les créations de monnaies modernes se…

Les monnaies alternatives ont la cote

Ces dernières années, l’émergence et la popularité du Bitcoin ont accoutumé le grand public…

Lire
Image Déserts médicaux : le bout du tunnel  ?

Des remèdes contre le manque de…

Déserts médicaux : le bout du tunnel ?

À l'entrée de Lafitte-sur-Lot, dans le Lot-et-Garonne, une banderole se dresse sur le vieux tracteur qui orne le…

Lire

L'invité
du mois

JEAN-LOUIS ÉTIENNE

JEAN-LOUIS ÉTIENNE

« L'aventure est une passerelle entre science et éducation »


Ce 11 décembre, vous célébrez les 30 ans de votre arrivée au pôle Sud lors de la mission Transantarctica. À l’époque, quel message souhaitiez-vous porter ? Cette expédition est…
Lire l'article complet