Développer la francophonie, toute une entreprise

L'avenir de la langue française est lié a son usage dans l'économie

Le président Emmanuel Macron a relancé l’intérêt pour la francophonie. Sans elle, notre langue ne serait plus que celle d’un groupe d’indigènes obligés de passer par un anglais planétaire pour tout contact avec l’extérieur. Notre langue et notre culture n’y survivraient pas alors que la francophonie nous donne la possibilité de les partager avec de nombreux pays. Un sursaut est donc nécessaire avec l’aide du commerce et des entreprises. Texte d'Yves Montenay

Image Développer la francophonie, toute une entreprise

Les marchés au sein du monde francophone représentent 400 millions de consommateurs et connaissent une croissance rapide, comme la population africaine.
Cela explique des jalousies économiques et géopolitiques que l’on retrouve derrière certains partisans des langues locales qui ouvrent de fait la porte à l’arabe ou à l’anglais, malgré leur passé esclavagiste ou colonial. Voilà un enjeu colossal pour les entreprises françaises.
Or, elles ont été longtemps absentes. Une nouvelle génération de dirigeants répand l’idée de dépasser « le pré carré » colonial, de se tourner vers l’Afrique anglophone, et notamment le Nigeria pour sa population et son pétrole, tandis qu’une nouvelle génération de hauts fonctionnaires vante les aides multilatérales (passant par des organismes anglophones), ce que les Allemands, les Américains et les Chinois se gardent bien de faire en restant au bilatéral. Le résultat est le recul dramatique de nos parts de marché au bénéfice des États-Unis et surtout de la Chine. Heureusement depuis quelques années se fait sentir une évolution des idées. Reste à ce qu’elle se concrétise.


La francophonie présidentielle
Certains se désolent de voir Emmanuel Macron utiliser l’anglais là où il ne devrait pas, d’avoir une attitude « mondialisée », d’introduire l’enseignement de l’anglais dès la maternelle (ignorant les pressions des parents soucieux de l’avenir professionnel de leurs enfants) et de rester indifférent à la multiplication des formules anglaises dans notre vie quotidienne...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image LE VOYAGE RESPONSABLE : UN CHOIX QUI FAIT SENS

Connaître le monde sansl e dégrader

LE VOYAGE RESPONSABLE : UN CHOIX QUI FAIT SENS

Le tourisme de loisir est l'un des secteurs d'activité qui connaît la plus forte croissance à travers le…

Lire
Image EUROPA-PARK : LA SAGA DES MACK

La dynastie des parcs d'attractions

EUROPA-PARK : LA SAGA DES MACK

Tout a commencé en 1974, dans le parc rempli d’arbres centenaires du château de la ville de Rust, en…

Lire

L'invité
du mois

PATRICE FRANCESCHI

PATRICE FRANCESCHI

« On ne s'occupe plus de la beauté du monde »


Vous êtes le capitaine de La Boudeuse, avec laquelle vous avez mené des expéditions destinées à sensibiliser le public au changement climatique. En tant que marin et voyageur, comment avez-vous vu évoluer la…
Lire l'article complet