COMMENT FAIRE VIVRE ENSEMBLE SCIENCE ET DÉMOCRATIE ?

L’évolution de la science s’accompagne à toute époque de contestations qui conduisent à de longs débats. La pandémie de Covid-19 a entraîné une défiance de nombreux citoyens vis-à-vis des scientifiques. Un manque de pédagogie, la course à l’audimat de médias, une confusion du public entre science et recherche expliquent le fossé qui s’est creusé. Avec Internet, on aboutit à une balkanisation de l'idée de vérité qui interpelle et doit faire réagir la communauté scientifique. TEXTE D'ETIENNE KLEIN

Image COMMENT FAIRE VIVRE ENSEMBLE SCIENCE ET DÉMOCRATIE ?


La science n'est pas démocratique et n'a pas vocation à le devenir. Si un résultat est qualifié de scientifique, ce n’est pas le fruit d'un vote mais une coopération amicalement hostile entre les différents citoyens de la communauté des savoirs. Autrement dit un scientifique est une personne qui présente un résultat à d'autres avant de le mettre sur X (ex Twitter), pour ceux qui s'intéressent à des questions semblables et travaillent sur des thématiques comparables à celles de celui qui présente ces résultats. En général ces confrontations entre un résultat et une communauté sont houleuses : il y a des discussions, parfois des disputes, et au bout d'un certain temps, tout le monde peut s'accorder pour dire qu’il y a un résultat.
Un texte du Siècle des lumières explique que la souveraineté du peuple a une limite qui est justement la vérité scientifique : John Locke disait que même si le peuple décidait majoritairement que la terre est au centre du monde et que le soleil tourne autour, cela n'empêcherait pas la terre de continuer sa rotation autour du soleil.
On ne peut pas défendre une conception scolaire de la citoyenneté, c’est-à-dire qu'un citoyen qui ignore la science, qui n’en tient pas compte, n'est pas un moins bon citoyen que celui qui s'intéresse à la science. On a tendance à dire qu'il y a d'un côté les scientifiques et de l'autre le grand public. Cette séparation est factice parce que personne ne peut connaître toutes les sciences, à la fois l'algorithmique, l'immunologie, la génétique, l'astrophysique, la cosmologie, la physique des particules etc.
Un scientifique n'est compétent que dans et aux abords de son propre domaine ; il fait partie d'une certaine façon du grand public, mais a tendance à faire confiance aux scientifiques des autres disciplines plutôt qu’au grand public...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Vivre avec la polio en 2024

Vivre avec la polio en 2024

L'image a fait le tour du monde. En mars dernier, à la mort de Paul Alexander, cet avocat américain de 78 ans atteint…

Lire

L'invité
du mois

Yves Trocheris

Yves Trocheris

« Mieux vaut un génie sans foi qu'un croyant sans talent »


L’église Saint-Eustache, au cœur des Halles, à Paris, est connue pour son engagement ancien en faveur de la création contemporaine. Comment cet intérêt est-il né ?   Au début…
Lire l'article complet

Rechercher un club

la boutique s'abonner