SIMPLON, l'école du numérique à l'accent social

Offrir une formation professionnelle aux personnes éloignées du travail

Dans le monde du numérique, Simplon joue la carte du militantisme : l’école forme gratuitement des personnes éloignées de ce marché de l’emploi afin d’en favoriser la diversité. Non-diplômés, chômeurs, personnes issues de quartiers défavorisés, femmes, handicapés et réfugiés. Le code est désormais dans leurs mains. Texte de Marine Couturier

Image SIMPLON, l'école du numérique à l'accent social

" Tout va toujours très vite à Simplon." Frédéric Bardeau, directeur et cofondateur de cette école formant aux métiers du numérique, sait de quoi il parle. Avec son emploi du temps quasi ministériel, l’homme ne semble pas avoir assez de vingt-quatre heures pour boucler une journée. Entre un trajet en taxi et une arrivée au bureau, le quadragénaire nous a pourtant trouvé une place dans son agenda, juste le temps de nous conter cette success-story à lafrançaise. Avec lui, Simplon se déploie plus vite que la fibre et fait figure d’exemple dans le monde de la start-up nation. En moins de cinq ans, l’entreprise s’est développée dans quatorze pays et elle est passée de quatre salariés à plus de 200.


Le code pour tous

L’idée de Simplon est née en février 2013, dans l’esprit de deux étudiants en communication à Paris. Passionnés d’informatique, Erwan Kezzar et Andrei- Vladescu- Olt ont appris à coder en autodidactes et ont voulu créer leur modèle de bootcamps, des formations accélérées en développement venues de la Silicon Valley. L’idée séduit leur professeur Frédéric Bardeau: "J’ai toujours travaillé dans le domaine du numérique et j’étais parallèlement entrepreneur social, j’ ai voulu les suivre dans l’aventure. » En octobre de la même année, la première «fabrique» voit le jour à Montreuil avec un objectif simple: former des professionnels juniors    employables directement aux métiers techniques du numérique. Et Simplon le fait avec un supplément d’âme...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Mutations énergétiques : des idées qui carburent

Affaire de choix

Mutations énergétiques : des idées qui carburent

L’Agence Internationale de l’Énergie publie tous les ans un rapport sur les perspectives énergétiques…

Lire
Image Pêcheurs d'icebergs

Pénurie d'eau potable

Pêcheurs d'icebergs

Juillet 2018,. Alors que Le Cap fait face à une sécheresse inédite qui met à mal ses réserves…

Lire

L'invitée
du mois

KHADIJA AL-SALAMI

KHADIJA AL-SALAMI

« L'éducation, arme pour la femme »


Cela fait plus de 30 ans que vous tentez de sensibiliser la population du Yémen et la communauté internationale à la condition des femmes dans votre pays. Avez-vous pu constater une évolution sur ce sujet ? Il y a une…
Lire l'article complet