Un monde privé de chocolat

Les changements climatiques impactent fortement la production de cacao.

Les études annonçant une disparition prochaine du chocolat se multiplient. Entre problèmes climatiques et difficultés économiques, la filière est confrontée à une grave crise. Mais tout n'est pas perdu.

Image Un monde privé de chocolat

Et si Noël dans quelques années se fêtait sans chocolat ? "Impossible !" répondraient les plus gourmands. Pourtant, début janvier 2018, une étude de l'agence américaine National Oceanic and Atmospheric Administration annonçait que, d'ici 2050, le réchauffement climatique de 2,1 degrés ne permettrait pas la survie des cacaoyers. Cet arbre demande des conditions bien particulières pour pouvoir s’épanouir: peu d’écarts de température, un thermomètre qui affiche une moyenne de 25°C à l’année et une humidité constante. De ce fait, les cacaoyers ne poussent que dans les zones comprises entre  20° nord  et sud  autour de l’équateur. Pour les professionnels du secteur, l’heure n’est pourtant pas à la panique,et nombreux sont ceux qui ne partagent pas les conclusions alarmantes de l'agence américaine.

Christian Cilas, correspondant de la filière cacao du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, est de ceux-là. " La production de cacao souffre surtout de la sécheresse. Ainsi, des zones qui étaient plutôt favorables au développement de cette culture, comme l'Afrique de l'Ouest, le sont moins aujourd'hui" explique l'agronome. Pour lui, la hausse des températures n'a d'impact qu'en période sèche car elle provoque un assèchement plus rapide des sols.En Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, la sécheresse est durement ressentie par les nombreux petits producteurs à travers le pays. «Ici, la chaleur dévaste les pépinières de cacao et, quand une production est perdue, c’est l’année de travail du planteur qui est réduite à néant», déplore Axel-Emmanuel Gbaou, chocolatier ivoirien. Le développement d’un système d’irrigation permettrait d’endiguer ce problème, mais sa mise en place est au-dessus des moyens de ces cacaoculteurs, souvent à la tête de petites exploitations familiales...

Texte de Marine Couturier

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Les Invalides, sanctuaire de l'Histoire de France

L'Hôtel des Invalides pousuit sa…

Les Invalides, sanctuaire de l'Histoire de France

Depuis le Moyen Âge, le pouvoir royal s'est préoccupé du sort des invalides de guerre. Trois…

Lire
Image Le Hygge, la recette du bonheur à la danoise

Les Danois ont un art de vivre qui les…

Le Hygge, la recette du bonheur à la danoise

Un dimanche après-midi douillet près du feu, un plaid confortable, la douceur sucrée d’un chocolat chaud et le…

Lire

L'invité
du mois

Gilles de Maistre

Gilles de Maistre

« L'enfance pour combat »


Votre long-métrage Mia et le lion blanc sortira sur grand écran le 26 décembre. Vous y filmez l’amitié entre un lion et une fillette ...sans fllets ni trucages ! En 2012, Ang Lee avait déjà…
Lire l'article complet