DE NOUVEAUX VARIANTS DANS L'ORGANISATION DU TRAVAIL

La crise sanitaire a accéléré des transformations dans l’organisation du travail, symbolisées en particulier par le télétravail. Cependant, de grands changements des formes de travail qui ont débuté avant le déclenchement de la pandémie montrent une véritable rupture tant sur les interactions au sein de l’entreprise que sur l’évolution des compétences professionnelles. TEXTE DE BRUNO METTLING

Image DE NOUVEAUX VARIANTS DANS L'ORGANISATION DU TRAVAIL

Les nouvelles formes de travail structurent les enjeux économiques et sociaux de notre pays ; ce qui est vécu en France a un caractère assez universel pour les prochaines années. On observe deux grands faits générateurs de cette transformation que sont la maîtrise des nouveaux outils technologiques et le développement de l’esprit d’équipe.

 

La plus grande transformation depuis le taylorisme

 

En premier lieu, le bouleversement technologique et son accélération nous offrent de nouvelles potentialités. Cela a démarré avec Internet, ce qui a accéléré avec les nouveaux moyens bureautiques la révolution de la « data » et des mécanismes de l’Intelligence artificielle (IA) qui en découlent. C’est une première toile de fond qui explique ce bouleversement du travail. Nous vivons la plus grande transformation depuis le taylorisme, ce qui n’est pas anecdotique. Cette mutation du travail a toutes les chances d’aboutir. La crise de la Covid-19 joue un rôle d’accélérateur dans cette transformation des modes de travail, à l’exemple du télétravail.

Tous les baromètres sociaux le montrent : le modèle traditionnel que l’on peut qualifier de taylorien, même s’il s’est adapté dans le temps, assez vertical, cloisonné et hiérarchique, est apparu à bout de souffle. On a vu apparaître la multiplication des réunions et des comités divers qui ont pris une énergie de plus en plus forte au détriment de la marge de manœuvre, ou de l’autonomie, dont pouvaient bénéficier les managers pour piloter leur activité et leur équipe. Cela s’applique en particulier aux grandes entreprises et importantes structures à l’exemple de l’hôpital. Cela s’applique moins dans les petites et moyennes entreprises.

 

Avec les grands acteurs de la nouvelle économie sont apparus des nouveaux modèles qui sont venus impacter l’ancien modèle. On peut rendre des services aux clients dans des conditions d’efficacité très grande. On peut intégrer les cycles plus rapides d’innovation. Fort de ces nouveaux modèles, de nouvelles entreprises sont venus désintermédier la relation client à l’exemple de ce qui s’est passé dans l’hôtellerie. On peut penser demain au secteur de l’aérien. La maîtrise des outils technologiques permet de surfer sur cette vague numérique et de préempter la relation client avec beaucoup d’efficacité...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image Pendant la crise sanitaire, le défi de l'expatriation

Pendant la crise sanitaire, le défi de l'expatriation

Un coup d’arrêt et un nouveau départ : pour Marie, la crise sanitaire a été vectrice de changement.…

Lire

L'invité
du mois

ADDA ABDELLI

ADDA ABDELLI

« « LE RETARD DE VACCIN CONTRE LA POLIO, JE LE VIS TOUS LES JOURS DEPUIS 54 ANS » »


Le 24 octobre dernier s’est déroulée la Journée mondiale de lutte contre la poliomyélite. Pouvez-vous rappeler ce qu’est cette maladie et comment vous a-t-elle été diagnostiquée ? …
Lire l'article complet