Lumineuse peinture algérienne

Un grand renouveau de la peinture algérienne se constate peu après la Seconde Guerre mondiale avec l’émergence de toute une génération d’artistes formés pour la plupart aux Beaux-arts. La notoriété récente d’une autre génération, dont plusieurs femmes, montre une nouvelle évolution de la peinture en Algérie. TEXTE D'ABDERRAHMAN ALI-KHODJA

Image Lumineuse peinture algérienne

Les véritables fondateurs de la peinture moderne et contemporaine algérienne sont les peintres nés durant la deuxième et troisième décennie du XXe siècle. La majorité d'entre eux sont issus des écoles des Beaux-arts. Il s’agit essentiellement de Bachir Yelles, Ali Ali-Khodja,  Mhamed Issiakhem,  Mohamed Khadda, Choukri Mesli, Abdelkader Guermaz, Abdallah Benanteur,  et Baya Mahieddine. Dès les années 1950, ces peintres témoignent d’une réalité sociale - la leur - dominée par l'injustice. Mohamed Khadda en est l’exemple même, lui qui intègre, dans ses compositions des lettres stylisées de l'alphabet arabe et berbère utilisées, non comme élément linguistique, mais comme objet plastique.

Baya Mahieddine a un destin exceptionnel qui va bouleverser sa vie de jeune femme orpheline et la met précocement en contact avec de grands artistes parisiens grâce au galeriste Aimé Maeght. Avec l’aide de son mentor qui lui présente André Breton, elle expose dans une galerie parisienne ses œuvres en 1947, dont la facture naïve, très « art brut », plaît aux surréalistes. C'est à cette occasion que Picasso, intéressé par l’originalité de Baya, la prend un moment sous son aile. Elle poursuit jusqu’à sa mort, en 1998, à Blida sa ville natale, une œuvre plastique singulière mais répétitive où transparaît à la fin de sa vie, malgré l'éclat de ses couleurs, l’horreur qui endeuille son pays dans les années 1990...

Vous n'avez lu que 10% de cet article.

Pour lire la suite :

Dans la même rubrique

Image LA GÉNÉROSITÉ, UNE VALEUR QUI NE SE DÉPRÉCIE PAS

LA GÉNÉROSITÉ, UNE VALEUR QUI NE SE DÉPRÉCIE PAS

Dans une période de fortes contraintes, de restrictions fréquentes et d’incertitudes sur l’avenir, les…

Lire

L'invité
du mois

Jean Pruvost

Jean Pruvost

« La story de la langue française »


Dans votre livre  La Story de la langue française , vous faites l'analyse passionnante du voyage de certains mots d'un côté à l'autre de la Manche. Racontez-nous celui de…
Lire l'article complet