RETOUR SUR LES BANCS DE L’ÉCOLE !

FÊTE DE L'ORTHOGRAPHE CONTRE L'ILLETTRISME

Plus de 350 Rotary clubs de France ont convié le public à une dictée dont le but est de sensibiliser à l’illettrisme et de financer des actions de lutte contre ce fléau. TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Image RETOUR SUR LES BANCS DE L’ÉCOLE !

« Cuisseau » ou « cuissot » ? L’orthographe varie suivant qu’il s’agit d’une cuisse de veau ou de gibier…On écrit « les poils acajou et fauves d’un chien » en tenant compte des subtilités de la règle des pluriels.

Fort heureusement, le niveau exigé pour les candidats diffère d’un âge à un autre !

Rotary clubs, entreprises ou particuliers forment des équipes qui versent une contribution afin de soutenir des programmes de lutte contre l’illettrisme ; certains téméraires font cavalier seul, sûrs de leur maîtrise du français.

Réparties sur tout le territoire, ces dictées ont été organisées suivant l’imagination des clubs.

 

Des sites et des lectures de toute nature

 

Lycées, universités, salles des fêtes, cinémas voire gymnases…autant de lieux différents que de textes lus.  Le Rotary club de Calais a fait preuve d’une grande originalité en organisant l’épreuve à l’EHPAD « La Maisonne?e - La Lorraine » : une soixantaine de personnes ont partagé un moment convivial avec les pensionnaires. Le troisième prix a été remporté par une dame de 96 ans, passionnée de la langue française et amateur de jeux de lettres !  La distribution des prix, sous forme de livres, a été présidée par l’ancienne speakerine Denise Fabre.  Les textes ont souvent été lus par des personnalités du monde littéraire ou artistique, afin de médiatiser l’événement et d’attirer un large public. À Amiens, les clubs rotariens et rotaractien de la ville avaient invité Sandra Moubarak, musicienne de renom, pour lire le texte. Durant cette manifestation, une activité ludique autour des mots a été organisée pour 40 écoliers, avec le concours de l’association Coup de pouce clé et animée par Éric Chitcatt, humoriste picard bien connu.

À Ajaccio, la rectrice de l’académie de Corse ainsi que le proviseur du lycée Fesch dans lequel se tenait l’épreuve, ont planché afin de donner l’exemple. Le résultat de leurs copies ne nous a pas été communiqué…

L’ensemble des Rotary clubs de Lyon, appuyés par les Rotaractiens et Interactiens de la ville, ont organisé conjointement une dictée sur un texte de Stefan Zweig, lu par un Provençal à l’accent reconnaissable, et commenté par une universitaire québécoise ; preuve en est de la diversité des usagers de la langue française !
 

Le fléau de l’illettrisme partout souligné

 

Si le côté ludique a prévalu dans l’ensemble des « épreuves », le sérieux de la cause défendue a été rappelé : 7 % de la population âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée en France est aujourd’hui en situation d’illettrisme, soit 2 500 000 personnes en métropole. La lutte contre l’illettrisme demeure l’un des six axes d’action du Rotary International et concerne tous les pays du monde, quel que soit leur niveau de développement.

Les dictées réalisées en France dans ce cadre vont se poursuivre, le point final n’est pas pour demain.