DU CŒUR ET DES POMMES DE TERRE

Rotariens, conjoints et enfants récoltent sept tonnes de pommes de terre en une journée afin de les offrir à des familles en précarité sociale. Une opération du Rotary club Compiègne conduite par son président, qui est également un agriculteur.

Image DU CŒUR ET DES POMMES DE TERRE

Les Rotariens sont des bénévoles qui mènent des actions avec professionnalisme. Mathieu Lambert, exploitant agricole, a lancé un projet avant sa prise de fonction de président du Rotary club Compiègne : planter en avril des pommes de terre afin de les récolter en septembre. Une opération originale qui soude tout un club dans l’effort et la satisfaction d’aider des personnes en grande difficulté.

 

 

 

Le club récolte ce qu’il a planté

 

Aider de nombreuses familles sans que cela ne coûte au club, sinon des efforts physiques et du temps, est l’objectif atteint. Afin de couvrir les frais incompressibles d’une récolte, que ce soit le plan, les engrais ou carburants, les Rotariens obtiennent d’une dizaine d’entreprises partenaires des dons financiers. L’un des champs du président du club est utilisé pour cette action collective. Une quarantaine de Rotariens et proches parents se retrouvent le samedi 12 septembre à la Ferme de l’Église à Melicocq, suivant le créneau horaire qui convient. De 10 à 16 heures, chacun ramasse, met en sac, porte cette récolte, suivant ses capacités. Le plus jeune agriculteur d’un jour a moins de 10 ans, le plus ancien 85 ; cette action rapproche les générations dans l’esprit de servir.

 

 

Soutenir des familles éprouvées

 

Si cette opération est une première pour le Rotary club Compiègne, les opérations pour offrir des denrées alimentaires sont récurrentes ; les Rotariens collectent en effet chaque année des produits pour la Banque alimentaire. « Les conséquences liées à l’épidémie de Covid-19 touchent en priorité les personnes les plus fragiles » indique Mathieu Lambert, d’autant plus que l’Oise fut le premier département touché par la pandémie. Le Rotary club Compiègne remet cinq tonnes de pommes de terre à la Banque Alimentaire et deux à la Passerelle, une épicerie sociale. Ces institutions sont au plus près des familles les plus nécessiteuses du secteur.

 

 

Un autre visage du Rotary

 

Hugues Mahieux, professionnel de la communication, est Rotarien depuis 2019. Imprégné de la volonté d’agir, il note « un formidable enthousiasme des participants dans la réalisation d’une action concrète où l’on est sûr d’aider des personnes dans le besoin. » La réaction de la presse locale et régionale ne s’est pas fait attendre, Le Courrier picard a même consacré une demi-page sur cette action. Hugues Mahieux estime que « le Rotary a besoin d’être mieux reconnu auprès de la population et montre qu’il est à l’écoute des défis à relever. »

 

Lors du confinement au printemps, les membres du Rotary club Compiègne s’étaient déjà distingués par le don de plus de quatre tonnes de légumes remis aux personnels et patients des deux centres hospitaliers de la ville. La fausse image des Rotariens qui se réunissent uniquement pour déjeuner est gommée par une réalité inverse, celle de nourrir les autres.

 

 

Contact : hugues.mahieux@orange.fr

 

 

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON