Les rotariens et la fondation Rotary : un héritage réciproque

Conseiller Fonds de dotation / Dons majeurs et Legs de la Fondation Rotary pour la zone qui rassemble les clubs de France métropolitaine, d’Andorre et de Monaco, Catherine Boissy invite chacun à réfléchir sur les dispositions qu’il peut prendre pour soutenir la Fondation.

Image Les rotariens et la fondation Rotary : un héritage réciproque

Comment définir le Fonds de dotation de la Fondation Rotary ?

Le Fonds de dotation, précédemment connu sous le nom de Fonds permanent, a été créé en 1982 afin de donner aux générations futures de Rotariens les ressources nécessaires pour concevoir et mettre en œuvre des actions durables dans le temps. Si les dons au Fonds annuel ont un impact immédiat sur les bénéficiaires des actions menées par les Rotariens, les contributions dont bénéficie le Fonds de dotation assurent la pérennité des programmes du Rotary. Les plus-values réalisées par le Fonds de dotation financent notamment des bourses d’études ainsi que des actions humanitaires à travers le monde grâce aux subventions mondiales. La croissance du Fonds de dotation se traduit alors par une montée en puissance de notre action de Rotariens.

 

Pourquoi donner à la Fondation Rotary ?

Parce que le Rotary fait du bon travail. La Fondation Rotary a récemment reçu la note maximale de Charity Navigator - 4 étoiles - pour la 12e année consécutive. Charity Navigator est le plus important et prestigieux organisme indépendant américain d'évaluation des organisations humanitaires. Il précise que seulement 1% des organisations caritatives évaluées obtiennent 4 étoiles pendant 10 années consécutives, ce qui montre que notre Fondation surpasse les organisations de ce type aux États-Unis et prouve sa crédibilité. 

92% des dépenses de la Fondation Rotary sont en effet destinées à ses programmes, seulement 6% à la recherche de fonds et 2% à l'administration, soit un total  de 8% de frais de gestion; dans le domaine caritatif, la moyenne mondiale est de 25%, une raison supplémentaire de choisir notre Fondation.

 

Pouvez-vous recenser brièvement les subventions de la Fondation ?

Les plus connues sont, sans doute, les subventions de district gérées par le gouverneur via le DRFC (responsable de la Fondation Rotary du district). Elles résultent des versements effectués par les clubs les trois années précédentes grâce à un système de partage, dit Share, et de la part reçue par chaque district.

Les subventions mondiales concernent des actions plus importantes, supérieures à 30 000 $, qui doivent s’inscrire dans les domaines prioritaires de la Fondation.                  

Les responsables Fondation des clubs bénéficient chaque année d’un séminaire sur la Fondation dans leur district afin de se familiariser avec les dossiers de demandes de ces subventions. 

La redistribution des subventions s’appuie sur un principe que l’on pourrait qualifier de mutualiste dans la mesure où l’on ne peut redistribuer que ce que l’on a reçu. Cela repose sur deux de nos valeurs fondamentales que sont la solidarité et l’éthique.

 

Comment collecte-t-on les dons à la Fondation ?

La Fondation demande à chaque Rotarien d’apporter chaque année un don de 100 $. Ce versement personnel ne doit pas être confondu avec les versements effectués par les clubs suite à des actions de levée de fonds destinés à la Fondation et qui donnent lieu à des témoignages de reconnaissance sous forme de PHF. 

Nous pouvons également choisir de devenir bienfaiteur de la Fondation en effectuant un don personnel de 1 000 $ au Fonds de dotation. Dans ce cas, le bienfaiteur reçoit un insigne spécifique à porter avec celui du Rotary ou avec son PHF.

La Fondation peut percevoir par ailleurs des versements plus importants avec les dons et legs apportés à titre personnel par celles et ceux qui veulent poursuivre leur œuvre rotarienne de manière pérenne. 

 

Comment fait-on un don au Fonds de dotation ?

Tout simplement en se connectant à : www.rotary.org 

Puis en allant sur le bandeau d’écran « Je donne » ou « Faites un don ». Dérouler le menu, choisir Fonds de dotation et poursuivre la simulation.

Avec un don ou un legs de 10 000 $, le donateur devient Donateur-majeur ou Testateur-majeur et reçoit un insigne à porter en tant que Rotarien.

Nul besoin d’être Rotarien pour faire un don ou un legs ; il suffit d’inscrire le Rotary dans ses dispositions testamentaires. Un des moyens les plus simples est alors de désigner la Fondation Rotary dans son plan de succession au travers d’un testament ou d’un codicille.

 

Les dons et legs à la Fondation Rotary sont-ils déductibles d’impôts en France ?

Le don ne permet pas de bénéficier d’une déductibilité fiscale en France. Il n’en va pas de même d’un legs qui s’inscrit dans le cadre de l’article 10 de la Convention du 24 novembre 1978 entre les États-Unis et la France en matière d’impôts sur les successions et qui bénéficie de l’avantage fiscal.

Un legs peut aussi être financé par tout ou partie d’une assurance-vie en désignant la Fondation comme bénéficiaire pour un montant à déterminer. Cela se prépare avec son assureur ou son notaire.  Un legs est en quelque sorte un don futur, différé dans le temps.

Pour toute précision, le délégué Fondation Dons et Legs majeurs de chaque district est habilité à donner tout renseignement. (Voir tableau ci-contre pour la France seulement).

Chaque pays a sa propre règlementation sur les dons et legs.

 

Comment la Fondation utilise-t-elle les dons ? 

Les 35 000 clubs du monde réalisent des actions humanitaires durables. En utilisant les dons des Rotariens et de leurs amis, notre Fondation réduit le nombre de maladies dans le monde et leur générosité permet de former davantage d’artisans de la paix, d’approvisionner des communautés en eau potable et de renforcer les économies locales.

Un don peut donc sauver de nombreuses vies. C’est un bon moyen de poursuivre notre œuvre habituelle de Rotarien. 

Dans la même rubrique

Image ESPOIR EN TÊTE 2020 AVEC LE PRINCE OUBLIÉ

05/12/2019 -

ESPOIR EN TÊTE 2020 AVEC LE PRINCE OUBLIÉ

Depuis 2005, 13 millions d'euros ont été remis à 73 équipes de chercheurs sur les neurosciences,…

Lire