LE ROTARY, AU CŒUR DE LA RÉSILIENCE PROFESSIONNELLE

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON Les Rotariens ont su répondre à l’urgence lorsque la pandémie de Covid-19 s’est abattue. Une réaction marquée en particulier par une aide matérielle apportée aux personnels soignants ainsi qu’aux personnes les plus vulnérables. Une nouvelle phase débute alors que la maladie est encore loin d’être vaincue : l’aide fournie aux entreprises de taille modeste afin qu’elles résistent aux contrecoups de la crise sanitaire.

Image LE ROTARY, AU CŒUR DE LA RÉSILIENCE PROFESSIONNELLE

Association formée de professionnels, le Rotary agit pour l’intérêt général. Les actions à caractère international sont légion, que ce soient les forums des métiers destinés à la jeunesse, les séminaires de formation à la responsabilité professionnelle, les prix du travail manuel, les aides à la création d’entreprise etc.

 

L’étendue de la crise économique post Covid-19 qui se dessine donne lieu à une multitude d’initiatives des Rotary clubs, souvent conduites par des districts, collationnées au plan national en vue d’une communication vers le grand public.

 

 

Des initiatives de clubs

 

Les Rotary clubs sont en effet au plus près du tissu économique et des entrepreneurs. Les soutiens apportés par les Rotary clubs bénéficient essentiellement à des professionnels non Rotariens et dont l’activité peut être maintenue par une réaction immédiate.

 

Face à la crise sanitaire, les restaurateurs ont dû fermer leurs établissements durant deux mois. Face à ce constat, le Rotary club Cahors lance dès le déconfinement en mai l’opération "Aidons nos restaurateurs" : une cagnotte participative en ligne sauve provisoirement trois établissements de la ville. Martial Stambouli, président du Rotary club Cahors, motive le choix de ces aides : "ces jeunes restaurateurs sont installés depuis deux ans. Avec la pandémie, ils n’ont pas pu accumuler un matelas financier pour faire face à leurs frais, et le public n’a pas pu fréquenter leurs restaurants"

 

Dans l’Indre, une apicultrice reçoit une bouffée d’oxygène grâce au Rotary club Châteauroux George Sand qui lui achète une importante quantité de miel, non pas consommée par les Rotariens, mais offerte au personnel du Centre hospitalier de la ville pour les remercier de leur dévouement et de leur professionnalisme.

 

Des actions concrètes sont menées par le Rotary club Dax et de la Côte d’argent en faveur de plusieurs TPE du secteur : un jeune boucher qui venait de reprendre une affaire est épaulé afin de développer son activité sur les réseaux sociaux. Ce système se développant, plusieurs Rotariens ont assuré ses livraisons. Ce club landais apporte également une aide à une ferme pédagogique qui produit des plants de légumes :  pour faire face aux livraisons dans les délais, les Rotariens se mobilisent pendant plusieurs semaines afin d’assurer 25 livraisons par jour.

Des clubs soutiennent des TPE naissantes comme le fait le Rotary club Ensisheim qui offre une imprimante 3D à la pépinière d’entreprises de Schlierbach, indispensable pour plusieurs jeunes plein de projets créatifs.

 

Si de nombreuses actions sont conduites par des clubs individuellement, certaines font l’objet d’une union, comme le font les Rotary clubs de l’Aube à travers l’opération SOS entreprises dirigée par le Rotary club Troyes. Les Rotary clubs aubois sont unis depuis longtemps dans une action professionnelle baptisée Café-éco qui consiste à réunir toute personne, en particulier des responsables professionnels, au cours d’une conférence centrée sur l’économie, organisée à tour de rôle par l’un des Rotary clubs. De ces rencontres naissent des contacts entre Rotariens et entrepreneurs extérieurs au Rotary. Dans la continuité de cette action, le Rotary club Troyes, soutenu par les autres clubs du département, propose aux dirigeants d’entreprises touchées par des difficultés causées par la pandémie, d’être assistés techniquement et aidés psychologiquement par des Rotariens expérimentés dans la gestion d’entreprises. « Certains Rotariens ont une expertise approfondie en gestion d’entreprise et parfois une expérience de crise grave, ayant même vécu des procédures judiciaires » rappelle l’un des membres du Rotary club Troyes. Ce service est rapide, souple, gratuit et n’a pas d’autre formalisme que l’engagement des intervenants à apporter leur appui de manière indépendante et confidentielle.
 

« Travailler, à titre préventif, à un scénario de blocage complet dû à une impossibilité de rétablir le minimum de trésorerie nécessaire ; éventuellement, étudier une démarche judiciaire destinée à protéger l’entreprise » est l’un des axes de travail choisi. Il apparaît qu’un dialogue avec un Rotarien offre à un entrepreneur en difficulté plus de facilité d’expression qu’avec les interlocuteurs habituels. L’artisan, le commerçant ou le dirigeant de TPE semble exprimer librement ses inquiétudes, dans un climat de confiance et de bonne volonté réciproque. Une relation très en phase avec le Critère des quatre questions du Rotary International.

 

 

Des actions conduites par des districts    

 

Des districts agissent de façon autonome, que ce soit en faveur de Rotariens ou de personnes extérieures en difficultés professionnelles. « La force du réseau rotarien va te permettre d’entrer en contact avec d’autres Rotariens de notre district pour trouver une écoute, un échange avec des professionnels actifs ou retraités » explique un message envoyé par le district 1710 à tous ses Rotariens. C’est en effet le gouverneur Marc Chizelle qui prend l’initiative de ce message personnel, relayé par son successeur Jean-Luc Perrin, car les Rotariens en difficulté professionnelle n’ont pas tendance à solliciter spontanément l’aide des amis. Le message se poursuit par une explication : « ta situation globale, exposée et analysée avec le concours d'un des membres du comité de pilotage de cette plateforme, dans le cadre d'un entretien initial d'accueil, vous conduira à sélectionner ensemble une ou plusieurs des disciplines pour mobiliser l'un des experts aidants volontaires. » L’objectif est de permettre au Rotarien en difficulté de prendre du recul, de garder espoir en étant soutenu par d’autres Rotariens issus de l’entreprise, prêts à offrir leur temps.

 

Le district 1660 a l’avantage de disposer depuis près de cinq ans d’outils performants en matière de soutien professionnel : l’Apéro business meeting et l’Annuaire pro clubs service. L’Apéro business meeting offre l’opportunité à des Rotariens et des personnes extérieures de se rencontrer au cours d’une conférence à caractère professionnel, à l’initiative d’un Rotary club ; des contacts se nouent au cours de discussions après la conférence, des cartes de visite s’échangent, des rendez-vous se prennent et parfois des contrats se concluent. Partenaire des districts 1660 et 1770, l’Annuaire pro clubs service détaille les compétences professionnelles des Rotariens adhérents à ce fichier et les met en relation avec des personnes désireuses d’un contact. Cet annuaire est une base de données efficace pour identifier des Rotariens prêts à offrir leurs conseils professionnels à des entrepreneurs en difficulté.

 

Plusieurs districts développent une action initiée par des Rotary clubs, à l’instar du district 1700 qui suit l’expérience débutée par des Rotariens du Grand Toulouse, de Montpellier, Perpignan et Albi en particulier. Preuve en est que la base du Rotary repose sur le club.

 

 

Une plateforme au service de la zone rotarienne

 

Les actions menées par les clubs et districts sont recensées au niveau de la zone 13 qui réunit les Rotary clubs de France métropolitaine, Andorre, Monaco, Belgique et Luxembourg. Quatre districts de France (1730, 1760, 1770 et 1780) ainsi qu’un district belgo-luxembourgeois (2160) sont partenaires de la plateforme Rodi Action Pro qui propose un outil commun aux districts associés. Cette plateforme informe les responsables de Très petites entreprises (TPE), artisans, commerçants, indépendants ou auto-entrepreneurs, que les Rotariens mettent à leur disposition, gratuitement et de manière anonyme, des groupes d’experts par secteur d’activités. Il s’agit de les accompagner jusqu’à la sortie de cette période difficile. Les professionnels en difficulté ont la possibilité de poser des questions sur neuf domaines précis : juridique, stratégie d’entreprise, ressources humaines, marketing etc. Pour chaque question, une personne expérimentée apporte une réponse, qu’elle soit expert-comptable, juriste, responsable de banque ou entrepreneur. « En prenant contact avec nos équipes, vous pourrez obtenir une analyse gratuite de votre situation, les conseils des experts pour passer ce cap le mieux possible, un soutien moral et technique de personnes compétentes et neutres » est-il précisé sur la plateforme.

 

Pour faire connaître la plateforme, la gouverneure du district 1760, Jocelyne Le Gall, souligne que « nous avons multiplié les contacts avec les différents réseaux professionnels, signons un partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie des Bouches-du-Rhône et nous rapprochons des autres CCI des départements de notre district ». Les réseaux sociaux sont également très utilisés ; Sylvain Renault, responsable de la plateforme du district 1730, témoigne qu’un tiers des visiteurs sont dans la tranche d’âge 25-34 ans. Le district 1730 a d’autre part utilisé des publications locales, par l’intermédiaire d’une attachée de presse au début de l’action. Forte de cette première expérience, cette personne est mandatée par l’ensemble des districts pour communiquer auprès des médias nationaux et régionaux, du 21 septembre au 21 octobre. Supervisée par Roger Lhors, administrateur du Rotary International, cette collecte d’informations des actions est assurée par l’ancien gouverneur du district 1770 Jean Delas en vue de faire connaître au public l’engagement du Rotary en faveur de l’emploi, en appui d’un comité d'organisation de communication animé par Jean-Jacques Titon, ancien gouverneur du district 1730. Une unité de communication qui devrait donner de la visibilité au Rotary en France.

 

 

 

Les districts de la zone 13 partenaires de la plateforme

 

5 districts ont opté pour Rodi Action Pro :

 

1730               

Coup de pouce

https://coupdepouce.rotary1730.org

 

1760               

Solidarité sortie de crise

https://solidaritesortiedecrise.org

 

1770               

Rotary aide TPE

 https://aidetpe.rotary-district1770.org

 

1780

Rebondir Rotary 1780

https://rebondir-rotary1780.org/

 

2160                          

Sortie de crise : soutien aux entreprises

http://sortiedecrise.rotary2160.org/

 

 

 

 

 

L’action professionnelle vers les jeunes 

 

Plusieurs districts préparent des actions professionnelles d’envergure en direction de la jeunesse, afin de lutter contre les effets économiques post-Covid.

Parmi eux, le district 1680 lancera une grande action pour l’emploi des jeunes en janvier au cours du forum de l’emploi-formation de Colmar, présent sur un stand de 100 m2.

Le district 1690 prévoit une action sur l’insertion professionnelle et l’orientation : préparation au processus de recrutement, découverte des métiers, connaissance du monde du travail etc.

Le district 1760 se tourne vers les entreprises qui ont choisi de mettre la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) au cœur de leurs projets. « Nous proposons d’organiser en interclubs des Challenges RSE, rencontres sportives qui permettront de faire connaître le Rotary et d’inviter les entreprises à inscrire des équipes » explique la gouverneure Jocelyne Le Gall. »

 

 

Rotary Mag et l’esprit de résilience

 

La vision de l’après Covid-19 a fait l’objet de plusieurs articles au cours des derniers mois. Dans le numéro de juin était publiée une interview de l’inventeur de ce concept, le neurologue et psychiatre Boris Cyrulnik.

 

Dans la même rubrique

Image Création d'un club satellite à Bordeaux

20/10/2020 -

Création d'un club satellite à Bordeaux

Le Rotary  club Bordeaux, créé en 1927, compte 135 membres et contribue au rayonnement du Rotary dans sa…

Lire