Afrique Centrale : 10 pays en un district

Le district 9150, l’un des plus vastes du monde, illustre dans bien des domaines la réalité de l’Afrique, ainsi que sa diversité. Terre d’expansion du Rotary jusqu’à récemment, ce district vit des moments difficiles, mais les Rotariens tentent de relever les immenses défis qui se présentent.

Image Afrique Centrale : 10 pays en un district

TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

 

 

Si certains gouverneurs peuvent utiliser le métro pour rendre visite aux clubs de leur district, celui du district 9150 doit prendre en permanence l’avion pour effectuer de tels déplacements. Le district d’Afrique centrale s’étend en effet de la frontière libyenne jusqu’à celle de l’Angola, du golfe de Guinée jusqu’à la région des grands lacs. L’actuel gouverneur Anna Kemajou Nkodia explique que « la visite d’un seul club peut prendre quatre ou cinq jours compte tenu de son éloignement et du faible nombre de liaisons aériennes. » Aussi, est-elle épaulée par 19 adjoints du gouverneur (ADG) afin d’accomplir sa lourde tâche, son district étant une mosaïque de peuples et de traditions.

 

 

Une diversité toute africaine

 

Du gigantisme de la République démocratique du Congo, grande comme quatre fois la France et peuplée de 85 millions d’habitants, aux 1 000 km2 et les 200 000 habitants de Sao Tomé-et-Principe, les différences sont prononcées ; tout comme le revenu par tête d’habitant, très élevé en Guinée équatoriale et au Gabon, bien plus faibles dans les autres pays.  Le district est quadrilingue, mais essentiellement francophone (80% des Rotariens) ; l’anglais est la langue d’une partie des Camerounais et des Rwandais, l’espagnol celle de Guinée équatoriale, et le portugais celle de l’archipel Sao Tomé-et-Principe. Le gouverneur s’efforce de transmettre aux clubs des documents dans les quatre langues, s’appuyant sur les services des traductions d’Evanston ou sur la bonne volonté de bénévoles de son équipe.

La conférence et l’assemblée de district se tiennent toujours la même semaine et au même endroit afin de limiter les déplacements. Très fréquentés, rassemblant jusqu’au tiers des Rotariens du district, ces événements sont des rendez-vous très attendus, et il est habituel qu’un chef de gouvernement ou un ministre de haut rang y assiste, soulignant la notoriété du Rotary dans ces pays et son engagement envers les communautés. Malheureusement, la conférence et l’assemblée de district qui devaient se tenir cette année à Douala dans une ambiance de convivialité et de fêtes sont annulées du fait de la pandémie de Covid-19, et il n’a pas été possible de les organiser par visioconférence compte tenu de difficultés techniques.

 

 

Une expansion freinée, mais une activité intense

 

Alors que les effectifs rotariens avaient bénéficié d’une expansion économique dans les années 2010, au point d’envisager la scission du district en deux d’ici peu, les troubles politiques ainsi que la pandémie de Covid-19 remettent en cause ces espérances. Les agissements de Boko Haram ont entraîné la fermeture d’au moins trois clubs Rotary au Cameroun, les troubles en Centrafrique ont également provoqué la fermeture de clubs. Alors qu’une vingtaine de clubs ont été fondés ces cinq dernières années, le nombre de Rotariens (1657 en mai 2020) stagne et l’on ne parvient plus qu’à une moyenne de 18 membres seulement par club. Malgré ces difficultés, le gouverneur Anna Kemajou Nkodia se dit « stupéfaite de constater l’extraordinaire engagement de Rotariens, surtout dans les endroits les plus reculés ; avec de faibles moyens et peu de ressources, ils réalisent des actions très importantes.  Les actions des clubs sont très nombreuses et s’inscrivent dans la tradition africaine de solidarité ; elles concernent fréquemment la lutte contre l’illettrisme, la santé de la mère et de l’enfant ainsi que l’adduction d’eau potable. Ces actions bénéficient souvent de subventions mondiales de la Fondation Rotary grâce à des partenariats avec des Rotary clubs de l’hémisphère nord. Des aides d’urgences ont été déployées ces derniers mois pour des populations réfugiées du Tchad et du nord Cameroun, fuyant les zones de conflit. ShelterBox, programme partenaire du Rotary International,  intervient dans ces deux pays, en particulier dans le camp de Minawao (Cameroun) qui abrite plus de 65 000 familles déplacées, fournissant des logements provisoires ainsi que du matériel de survie. Le Rotary est connu des populations de l’ensemble des pays du district de par sa constante implication auprès d’elles. À titre d’exemple très illustratif, presque tous les pays qui forment le district ont émis à plusieurs reprises des timbres-poste à l’effigie du Rotary. Paul Harris est plus connu en Afrique que sur d’autres continents !

 

 

Le risque de voir ressurgir la polio

 

Bien que le virus sauvage de la polio ait disparu dans tout le district, plusieurs cas de résurgence dus à l’administration du vaccin oral ont été constatés cette année, surtout au Tchad, mais aussi en République démocratique du Congo et au Cameroun. Les équipes de vaccination continuaient leur travail dans tous les pays du district, aidés régulièrement par des bénévoles rotariens, lorsque la pandémie de Covid-19 a arrêté net ces efforts. Aux yeux des responsables PolioPlus, le risque de retour de la polio est réel, aussi faudra-t-il reprendre dès que possible les campagnes de vaccination. C’est un devoir pour les Rotariens impliqués dans l’éradication de cette maladie qui peut resurgir à tout moment !

 

 

Un tel district offre de grandes opportunités de rapprochements des peuples et concourt à une meilleure compréhension internationale. Au 1er juillet, Innocent Nkongo, membre du Rotary club Kinshasa Limete, sera le nouveau gouverneur ; son rôle pour le redémarrage complet de l’activité rotarienne après la crise du Covid-19 sera central…tout comme son district en Afrique.

 

 

 

Faire connaître les actions

 

Les clubs du district 9150 réalisent de nombreuses actions d’intérêt public. Ils sont invités à transmettre textes et photos sur le site de Rotary Mag : www.rotarymag.org ou les envoyer par mail à : christophe.courjon@lerotarien.org

 

 

 

93 clubs en mai 2020

Burundi (9)

Cameroun (17)

Congo (7)

Gabon (12)

Guinée équatoriale (2)

République Centrafricaine (1)

République démocratique du Congo (35)

Rwanda (6)

Sao Tomé-et-Principe (2)

Tchad (2)

 

Dans la même rubrique

Image FAITES CONNAISSANCE AVEC LES NOUVEAUX GOUVERNEURS

02/07/2020 -

FAITES CONNAISSANCE AVEC LES NOUVEAUX GOUVERNEURS

ÉRIC TRIGOULET GOUVERNEUR DU DISTRICT 1510 RC SABLÉ-SUR-SARTHE « …

Lire