Se réunir sans se rencontrer

23/05/2019 - E.CLUBS FRANCOPHONES

Depuis 2013 existent des e-Rotary clubs dont l’originalité est de regrouper des membres parfois très éloignés les uns des autres ; ces clubs tiennent leurs réunions par Internet et agissent comme tous les autres. Regards sur quelques e-clubs francophones. TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Image Se réunir sans se rencontrer

Créés afin de permettre à des personnes isolées géographiquement ou en fréquents déplacements d’être rotariennes, les e-clubs se développent à travers le monde. Très actifs dans l’ensemble, ils ont l’avantage de peu coûter en argent (300 €/an environ) et en temps.

 

Une dimension souvent planétaire

Le tout premier e-Rotary club de langue française est créé en 2013 au Québec ; ses réunions statutaires se tiennent trois jeudis par mois : chacun devant son écran intervient, depuis l’Afrique, l’Europe…ou le Canada. Des actions sont lancées, par exemples en faveur d’une communauté malgache ou haïtienne. Le club dont les membres sont les plus disséminés est celui du district 9920 dont le siège est à Tahiti : compte tenu des décalages horaires, certains membres répondent présent en pleine nuit ! Ce club participe à neuf subventions mondiales au cours de l’année 2018-2019 en direction de pays aussi variés que la Thaïlande ou le Brésil. Le e-club du district 9920 tient chaque année un stand lors de la Convention, ce qui est l’occasion d’exposer ses réalisations…et de tenir la seule réunion physique de l’année ; il est d’autre part le seul e-club au monde à avoir un club satellite (le Rotary club Shanghaï Élysées…francophone bien entendu !

Dernier né des clubs francophones, le Rotary e-club Paris International dont la remise de charte a lieu le 24 juin 2019, regroupe 35 membres essentiellement réunis grâce à la page Facebook de la présidente fondatrice, Marie-Laure Charles.

 

Des e-clubs parfois régionaux

L’e-club de Normandie est essentiellement formé de Rotariens de cette région.

Le club entreprend de belles réalisations tant en France qu’à l’étranger : don de voiturettes électriques au service pédiatrique de deux hôpitaux, parrainage de jeunes en échange scolaire, plantation de 25 arbres dans une école de Ouagadougou etc. La relative proximité géographique permet aux membres de se rencontrer à plusieurs reprises et de financer ces actions par l’organisation d’un repas lors de la Fête de la jeunesse (Journée de formation pour les familles et jeunes français du programme d’échanges de jeunes) ou la vente des « Chocolats de l’espoir ».

Le e-club Agora compte surtout des membres du Grand Est. La présidente Ivane Squelbut résume la raison d’être d’une telle association : « notre club réunit des personnes professionnellement très engagées, souvent en déplacement, mais qui partagent les valeurs rotariennes ; le e-club Agora permet à ces personnes de rester au Rotary. »

 

La somme des actions réalisées à travers le monde tend à prouver que les-clubs ne sont pas virtuels !

 

 

 

Les e-clubs francophones

E-club Normandie (D 1640)

Rotary e-club Paris International (D 1660)

E-club Agora (D 1680)

E-club France international (D1690)

E-club Côte d’Azur (D 1730)

E-club France D 1780

Rotary e-club premier (D7040, Québec)

E-club 9101

E-club du district 9220

E-club 9920 francophone

Dans la même rubrique

Image Autour du piano

17/05/2019 - DISTRICT 1710 I FERNEY VOLTAIRE

Autour du piano

Le club Rotary de Ferney-Voltaire avec l'association Coline en Ré a organisé un concert de piano au profit de…

Lire
Image Le District 1770 et l'insertion des jeunes

06/06/2019 - HAMBOURG CONVENTION 2019

Le District 1770 et l'insertion des jeunes

Aider les jeunes plus ou moins éloignés du monde de l'entreprise, leur permettre de prendre pied dans un réseau…

Lire