UN AN A LA RENCONTRE DES CLUBS

29/04/2019 - BARRY RASSIN

Barry Rassin est un homme en mouvement, dans tous les sens du terme. Le président du Rotary International, comme ses prédécesseurs, va à la rencontre des clubs partout dans le monde, insatiable de contacts, de dialogues et de découvertes d’actions qui font rayonner le Rotary. Regard sur un globe-trotteur très sollicité. TEXTE DE CHRISTOPHE COURJON

Image UN AN A LA RENCONTRE DES CLUBS

Le président aime rencontrer la jeunesse rotarienne : il n’hésite pas à remettre personnellement la charte d’un club Interact en Éthiopie ou à dialoguer avec des Rotaractiens en Inde. Il aime à souligner que le dynamisme de ces programmes de jeunesse représente un grand espoir pour l’avenir du Rotary, en particulier dans les pays où les jeunes représentent l’essentiel de la population.

 

En visite en Afrique francophone

 

Récemment, Barry Rassin a été invité à Madagascar et en Côte d’Ivoire. Shelly Oukabay, gouverneur du district 9220 (Océan Indien) souligne que « le président a été un Rotarien sur le terrain durant la Mission médicale et a distribué des repas à des enfants d’une école primaire publique. » Les Rotariens malgaches organisent en effet pendant une semaine des soins médicaux pluridisciplinaires au centre hospitalier de Vakinankaratra (Antsirabé). Une trentaine de médecins spécialistes, rotariens et venus d’Inde pour la plupart, soignent bénévolement 2000 personnes, pratiquant notamment des opérations de la cataracte ou de becs de lièvre. Barry Rassin rappelle combien, en tant qu’ancien directeur d’hôpital, il se sent concerné par ces opérations de santé publique, l’un des axes majeurs de l’action rotarienne. Le président réitère ces propos en Côte d’Ivoire lors de l’inauguration du Centre médical Rotary d’Abobo Agbékoi, près d’Abidjan. Cette structure médicale a été réalisée grâce à la plupart des Rotary clubs du pays, sous la conduite du RC d’Abidjan ; les patients bénéficient de soins pour la modique somme de 1000 francs CFA, soit 1,50 €. Barry Rassin s’est réjoui de l’efficace partenariat entre les clubs qui ont créé ce centre de soins et le ministère de la Santé qui prend en charge les frais de personnel.

 

Les clubs plutôt que les gouvernants

 

Pendant longtemps, les présidents du Rotary International étaient reçus en audience privée par les chefs d’État ou de gouvernement de nombreux pays visités. Cet usage a récemment évolué, les présidents consacrent davantage de temps aux Rotariens ; les médias relayent plus volontiers des informations sur le Rotary qui agit pour l’intérêt général plutôt que celui des réceptions officielles. Comme le souligne le président à la presse malgache : « Une fois le Rotary plus visible, nous attirerons des personnes qui veulent adhérer à une organisation qui fait tant de bien dans le monde. »

 

Une quarantaine de pays sur la feuille de route…

 

Le président Barry Rassin est allé à la rencontre de clubs dans toutes les régions du monde : Belize, Brésil, Canada, Corée du sud, Éthiopie, Ghana, Honduras, Inde, Kenya, Lettonie, Lituanie, Paraguay, Portugal etc.

 


 

Retrouvez l'article dans son intégralité dans Rotary Mag - Mai 2019

Dans la même rubrique

Image Autour du piano

17/05/2019 - DISTRICT 1710 I FERNEY VOLTAIRE

Autour du piano

Le club Rotary de Ferney-Voltaire avec l'association Coline en Ré a organisé un concert de piano au profit de…

Lire
Image Il l'a fait !

16/05/2019 - DISTRICT 1650 I LAVAL AMBROISE…

Il l'a fait !

Ouarzazate le 13 avril - La 34e édition du Marathon des Sables s’est achevée après 226 km, et avec 783…

Lire